08192017Headline:

Côte d’Ivoire AFFI a t-il vendu le FPi pour des postes ministériels?voici la liste des ministres qu’il propose

Bedie-et-Affi

La vente du front populaire ivoirien (FPI) par Affi N’guessan à Alassane Ouattara pour des postes ministériels se confirme. Il vient de transmettre la liste de ses ministres de la honte au chef de l’Etat en vue de leur entrée au gouvernement à l’occasion du prochain remaniement ministériel, qui s’annonce imminent. Information révélée par notre confrère le Quotidien ce mardi, mais encore à prendre avec beaucoup de précautions.
Affi N’guessan est désormais passé maître dans l’art de la manipulation et du faux comme ses nouveaux alliés du régime Ouattara. Après avoir scandaleusement refusé de dévoiler sur Voxafrica le nom du cabinet d’experts internationaux qui a selon lui expertisé la signature du Président Laurent Gbagbo sur sa lettre notariée de candidature à la présidence du FPI, il vient de récidiver. Si cette liste ministerielle se confirme, ce sera en toute illégalité qu’elle aura été remise au chef de l’Etat Alassane Ouattara. Car tout le monde sait qu’il ne représente plus rien au FPI, qui a déjà tourné la page Affi pour la page Gbagbo, plébiscité par les militants, les cadres, et toutes les fédérations à la présidence du FPI au 4e Congrès. Ceux-ci savent plus que quiconque que le Président du FPI ne saurait être désigné par le Ministère de l’intérieur, encore moins par la justice aux ordres de Ouattara, désormais reconnue comme justice équitable par Affi N’guessan.

Voici les noms des heureux élus d’Affi pour le prochain remaniement ministériel, sous réserve de confirmation par son nouvel allié Alassane Ouattara:

Ministre d’Etat chargé du dialogue Gouvernement – Opposition: Affi N’guessan

Ministre de l’Administration du territoire: Amani N’guessan Michel ou Barthelemy Gnepa.

Ministre des Infrastructures économiques: Marcel Gossio.

Ministre de la Culture: Voho Sahi.

Ministre de l’intégration africaine: Alcide Djédjé.

Ministre des Eaux et Forêts: Komoe Augustin.

Ministre de la Communication: Danielle Boni Claverie.

Ministre du Logement: N’guettia Yao Kouman.

Tout ça pour ça, est-on tenté de dire.

Une déclaration officielle du FPI de Laurent Gbagbo serait imminente pour mettre un terme à la recréation.

Nous y reviendrons.

Serge Touré

iVoirbusiness

– Affi a-t-il déposé la liste de ses ministres dans le prochain gouvernement ?

« Sauf changement de dernière minute, la Côte d’Ivoire aura un nouveau gouvernement dans les prochains jours ou semaines » rapporte le Quotidien de ce jour, journal proche de Laurent Gbagbo.
«Une source proche du cabinet de Pascal Affi N’guessan précise que le président sortant du FPI avait déposé la liste de ses hommes chez le Premier ministre pour examen. Ils sont au total 5 personnes dont une femme. Le premier sur la liste, Augustin Komoé, ancien ministre chargé des questions de l’Energie sous Laurent Gbagbo. Il est pressenti au poste de ministre des Eaux et Forêts. Le deuxième est presqu’un anonyme. Il s’agit de N’guettia Yao Kouman, secrétaire national chargé des Fédérations du Zanzan. Selon notre source, il aura le portefeuille du ministère du Logement. Désiré Dallo, ancien ministre de l’Economie et des Finances dans le gouvernement Aké N’gbo est également coopté par Affi et ses amis du pouvoir. Il est pressenti au ministère de l’Intégration. Quant à Alphonse Voho Sahi, il reprend le même ministère de la Culture qu’il a dirigé sous Laurent Gbagbo. C’est M. Gnepa Barthélemy, ancien président du conseil général de Tabou qui ferme la liste. Il occupera la fonction de ministre de l’Administration du territoire. Mais la démarche de Pascal Affi N’guessan n’a pas fait que des heureux, elle a également fait des malheureux à la tête desquels le nom de Michel Amani N’guessan est cité. Selon notre source, l’ancien ministre de la Défense de Laurent Gbagbo n’aurait pas apprécié le fait que son nom ait été omis de la liste. Hier, au cabinet de son patron, a rapporté notre source, Michel Amani N’guessan aurait fondu en larmes. Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que le Comité Central du FPI était en train de préparer une déclaration pour se désolidariser de l’acte solitaire du président sortant du parti à la rose. Cet acte achève de convaincre sur le manque de lucidité politique de l’ancien Premier ministre. Et donc tout ce vacarme pour çà ? Est-on en droit de se demander. »

Le Quotidien du 6 janvier 2015

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment