05262024Headline:

Côte d’Ivoire: Affi N’Guessan plaide le cas Mohamed Bazoum auprès de la CEDEAO

Lors d’une conférence de presse à Abidjan le samedi 4 mai, Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire Ivoirien (FPI), a exprimé son inquiétude quant à la situation de Mohamed Bazoum.

« Le président légitime et démocratiquement élu, notre camarade Mohamed Bazoum, endure une situation que je condamne depuis plus de 9 mois. Le Chef de l’Etat, comme vous le savez, est retenu avec son épouse, privé de ses droits fondamentaux. Il vit dans des conditions très précaires, coupé de tout contact extérieur, victime de la cruauté humaine », a déclaré Affi N’Guessan.

Pour l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, la situation actuelle de Bazoum révèle l’incapacité de la CEDEAO et de la communauté internationale à agir. Il encourage les dirigeants ouest-africains à se mobiliser pour obtenir la libération de Mohamed Bazoum, soulignant que cette prise d’otage ne serait pas tolérée ailleurs que sur notre continent.

« C’est pourquoi je lance un appel solennel aux Chefs d’Etat en exercice dans nos pays respectifs pour qu’ils ne l’abandonnent pas. Ne laissons pas Bazoum seul ! Le combat pour sa libération doit continuer jusqu’au bout », a-t-il plaidé.

Malgré le refus persistant de Mohamed Bazoum de démissionner plus de dix mois après le coup d’État, le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) maintient son pouvoir.

What Next?

Recent Articles