10192017Headline:

Côte d’Ivoire : Affoussiatou-bamba tourne dos aux journalistes dans leur quête de vérité et de liberté

 

affoussiatou bamba lamine

Le ministère de la communication tourne dos aux journalistes dans leur quête de vérité et de liberté

La célébration de l’édition 2015 de la journée mondiale de la fin de l’impunité des crimes contre les journalistes a été marquée le samedi 21 novembre 2015 en Côte d’Ivoire par une conférence débat initiée par le bureau de l’Unesco à Abidjan. Une occasion saisie par le représentant du ministère de la communication pour surprendre plus d’un, par ses réponses aux cris de cœur des journalistes

La rencontre qui a en effet eu pour cadre N’Sah Hôtel de Grand-Bassam a été mis à profit par le secrétaire général du syndicat national de la presse privée de Côte d’Ivoire, Guillaume Gbato, pour revenir sur l’assassinat dans la nuit du 14 au 15 novembre 2013 à Abidjan du journaliste ivoirien Désiré Gnonsio Oué par des hommes armés. Il a, à cet effet demandé avec insistance aux autorités ivoiriennes de publier les résultats de l’enquête sur l’assassinat de ce journaliste. Guillaume Gbato a par ailleurs stigmatisé le comportement des autorités ivoiriennes dans le règlement de l’affaire du correspondant de Soir Info à Dabou, Norbert N’kaka menacé et séquestré par le maire de la localité qui lui demande même de quitter sa commune.
Le responsable syndical a également souligné comme crime ‘’ la maltraitance des journalistes dans les rédactions, travaillant avec des maigres salaires ou souvent sans salaires, parfois travaillant dans des conditions exécrables, au nez et à la barbe des autorités’.

Représentant la ministre Affousiata Bamba à cette cérémonie qui a vu la participation de plus d’une centaine de journalistes, le directeur de cabinet du ministère de la communication, Doumbia Mory a quasiment laissé comprendre aux défenseurs des droits des journalistes qu’ils ne devront pas compter sur son département ministériel pour le règlement des deux affaires évoquées par le syndicat.

‘’ Le journaliste Désiré Oué n’a pas été tué dans l’exercice de sa profession ‘’ a-t-il en effet dit du premier cas, avant de dire ceci du correspondant de Soir-Info : « Ce n’est pas un journaliste, c’est un professeur qui écrit des articles avec des informations erronées sur le Maire de Dabou ». Reconnaissant que la plupart des crimes perpétrés contre les journalistes sont impunis, il a toutefois souligné que ‘’ l’impunité rend vulnérable et expose les journalistes à des règlements de comptes ‘’

Le représentant résidant de l’Unesco à Abidjan, Yao Ido a lu le message de la directrice générale de cette institution, Irina Bogova . « J’invite instamment les États à prendre toutes les mesures nécessaires par la législation, des mécanismes de protection et tout nouveau moyen adapté pour garantir que des enquêtes et des procès relatifs aux crimes perpétrés contre les journalistes soient menés (…) J’exhorte chacun à se lever le 02 novembre et à demander que l’état de droit soit pleinement appliqué lorsque des journalistes sont attaqués et tués dans l’exercice de leurs fonctions.’’ Dit-elle en substance dans son message.

Ensuite, une conférence a été prononcée par Bongote Diomansi expert en communication à l’Unesco sur le thème ‘’ agression des journalistes et impunité en Afrique ‘’. Il a soutenu que ‘’ l’impunité met en danger les journalistes et c’est une menace contre la démocratie ‘’ . Il a par ailleurs stigmatisé ‘’ les gouvernants qui ne jouent pas pleinement leurs rôles dans les poursuites de tous ceux qui commettent des crimes contre les journalistes ‘’ .

Rappelons que le 02 novembre a été déclaré journée mondiale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes par l’Assemblée Générale de l’Onu en 2013 , suite à l’assassinat des journalistes de Rfi Gislaine Dupont et Claude Verlon au Mali . Ces dernières années, ce sont plus de 540 journalistes qui ont été tués dans le monde.

Zatté Albert, Correspondant en Côte d’Ivoire

.eventnewstv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment