11202017Headline:

Côte d’Ivoire- Affrontement :Deux mutins abattus par la garde républicaine

Deux mutins abattus par la garde républicaine Yamoussoukro dans l’attaque de la poudrière apres celle de Zambakro où Les mutins ont attaqué l’armurerie du camp et en ont emporté les armes

La mutinerie des 6 et 7 janvier qui a secoué Bouaké et plusieurs casernes du pays, le gouvernement aurait mobilisé plus de 36 milliards de F CFA pour payer des primes estimées à 12 millions de F CFA à chaque mutin. Un chiffre de 8 400 bénéficiaires a circulé sur un effectif total de 12 000 éléments.

« Ce sont ceux qui ont rejoint la rébellion en 2002 qui ont été pris en compte. Les contingents de 2006, 2007 et 2008 ne l’ont pas été. Ce sont ces derniers qui manifestent ce matin. Et ceux de 2011 et 2012 pourraient se joindre au mouvement », explique un officier de l’armée qui a requis l’anonymat.

Des gendarmes, corps d’élite, se sont joints aussi au mouvement en tirant en l’air dans plusieurs villes du pays, Man, Daloa, Yamoussoukro ou Dimbokro. Le mouvement pourrait se généraliser dans les heures qui viennent et s’étendre à d’autres forces de sécurité. Selon nos sources, une grogne serait en cours au sein de la police où des éléments exigeraient une augmentation de 83 000 F CFA et le paiement des retards de baux de loyers.

Une telle mutinerie peut être inexplicable voire même insensée dans un moment où les autorités après des négociations, ont promis aux soldats mutins  de verser les primes réclamées (12 millions de FCFA),

Les mutins se sont notamment postés sur “la grande voie qui traverse Yamoussoukro”, la route nationale qui relie Abidjan au nord du pays, selon un autre témoin.

Un habitant répondant au nom de Koffi Germain affirme à l’AFP qu’il a “préféré rentrer chez lui . Ils volent des véhicules”, tandis qu’un autre sous couvert de l’anonymat disait qu’ils se cachent, parce qu’il y a beaucoup de tirs.

apr-news.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment