10182017Headline:

Côte d’Ivoire: Agrobusiness /Ouattara révèle qu’un million d’euros a été retrouvé sur un compte d’un responsable

La question de l’Agrobusiness qui défraie la chronique en ce moment a été évoquée par la centrale syndicale Humanisme lors de la célébration du 1er mai dont le Secrétaire général a exigé le remboursement des souscripteurs et le paiement des RSI.

En réponse à Mamadou Soro, Alassane Ouattara a fait des révélations sur le  d’un  responsable des structures d’Agrobusiness et a prévenu que ce dernier, tout comme les autres seront traqués.

«Je voudrais vous dire que cette question d’Agrobusiness, nous tenons à la protection des ivoiriens. Les montants qui ont été retrouvés. Nous avons trouvé sur le  compte d’un des agents, plus 1 millions d’euros à l’extérieur, » a déclaré, Alassane Ouattara.
Convaincu que cet argent n’était pas fait pour faire de l’Agrobusiness en Côte d’Ivoire, parce qu’il se retrouve sur le  compte de ce  responsable à l’extérieur, il rassure les souscripteurs qu’il va traquer tous ces gens, jusqu’au dernier francs CFA.
«Que ce soit en numéraires, en investissements dans des immeubles, des maisons, j’ai donné instruction au ministre de la Justice et que tous les notaires fassent un  compte rendu de tout ce qu’ils possèdent au nom de ces personnes, » a-t-il expliqué.
Le chef de l’Etat ivoirien souhaite une franche collaboration des notaires dans cette affaire d’Agrobusiness sinon, il sévira si ses investigations confirment que ces derniers n’ont pas joué franc jeu.
«Si cela n’est pas fait et nos investigations le confirment, je pense que ces notaires auront des comptes à nous rendre. Parce que nous voulons récupérer ces biens qui sont les biens des ivoiriens et le leur restituer, » a prévenu Ouattara.
Tout en donnant l’assurance aux souscripteurs qu’il va traiter cette question avec beaucoup de fermeté, le Chef de l’Etat ivoirien a pris l’exemple des  pays qui ont connu ce phénomène, notamment le Bénin, les Etats Unis, la Guinée Equatoriale et le Gabon.
«Un  pays comme le Bénin qui est tiers de la Côte d’Ivoire, en matière d’économie a eu à faire face à plus de 300 milliards d’escroquerie de ce genre. Vous connaissez tous le cas Madoff aux Etats unis et d’autres pays, la Guinée Equatoriale, le Gabon, » a-t-il poursuivi.
Selon lui, si le Gouvernement n’avait pas pris cette décision se sont des centaines de milliers d’Ivoiriens qui auraient eu des problèmes.
Même s’il reconnait que cette affaire a commencé avec de bonnes intentions, il a indiqué qu’elle s’est transformée après en escroquerie.
Dans le cadre de sa mission de protection des ivoiriens, notamment les pauvres conformément à la Constitution, Alassane Ouattara a annoncé qu’il ne peut pas accepter que des gens fassent de la « sorcellerie ou du miracle » en disant donnez-moi un  million aujourd’hui et dans trois mois je vous donne 4 millions.
«Vous savez c’est comme ceux qui disaient qu’ils pouvaient fabriquer des billets. C’est n’importe quoi. » a-t-il conclu.
Wassimagnon, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment