10182018Headline:

Côte d’Ivoire: Akossi Bendjo craint le retour de gbagbo en appelant le RHDP à l’Union

Le maire du plateau (centre des affaires abidjanais), Akossi Bendjo a appelé mercredi, “la grande famille du Rassemplement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti unifié)”, à “se réconcilier pour éviter le pire”, lors d’un rassemblement dans la capitale économique ivoirienne.

“Les membres de la coalition politique de la grande famille RHDP doivent se réconcilier pour éviter le pire” a déclaré M. Bendjo, estimant que “si jamais l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo détenu à la Cour pénale internationale (CPI), arrive à être libéré, comme l’a été le congolais Jean-Pierre Bemba, en juin 2018, la situation sera difficile pour eux tous”.

Le 16 juillet, Alassane Ouattara, avait été désigné, sans surprise, à Abidjan président du nouveau parti unifié du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), regroupant les formations politiques de la coalition au pouvoir en lieu et place du président Bédié contre son gré, au cours d’une assemblée générale qui a enregistré la présence de nombreux cadres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Peu avant l’assemblée constitutive du parti unifié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié du pouvoir), Aimé Henri Konan Bédié, a rappelé à Yamoussoukro (capitale politique) que son parti “n’est pas autorisé à participer à l’assemblée générale constitutive du parti unifié”, dénommé le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

“Si l’on voit à cette cérémonie des personnes en uniforme du PDCI, cela relèvera de la pure manipulation et de l’imposture”, a-t-il prévenu, réitérant sa position du 13 juillet 2018.

Cette déclaration de Bédié intervient dans un contexte de dissensions entre lui et le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, à propos de la formation de ce parti unifié.

Le bureau politique du PDCI organisé à Abidjan, le 16 juin 2018, avait renvoyé en 2020 la question de son adhésion au futur parti RHDP.

Le parti d’Henri Konan Bédié réclame en effet au préalable que le Rassemblement des républicains (RDR), le parti de M. Ouattara, soutienne un candidat issu des rangs du PDCI en 2020, ce que son allié refuse.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment