12162018Headline:

Côte d’Ivoire: Alain Lobognon candidat contre vents et marées…

La candidature d’Alain Lobognon aux élections régionales n’est visiblement pas du goût de certaines personnes qui ont tenu à l’en dissuader. Menacé de mort, le député de Fresco a porté plainte contre X.
Les élections régionales et municipales du 13 octobre prochain connaissent déjà des tensions qui font craindre des risques de débordements au jour du scrutin. Il y a tout d’abord les intrigues entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et ses cadres qui ont décidé de se présenter sous la bannière du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Ensuite, les dissensions entre les proches de Guillaume Soro et le pouvoir d’Abidjan, dont la plus symptomatique est la bataille entre Hamed Bakayoko et Koné Tehfour à la Mairie d’Abobo.

C’est dans ce contexte quelque peu électrifié qu’Alain Lobognon, fidèle parmi les fidèles du président de l’Assemblée nationale, a révélé avoir reçu des menaces via des SMS, lui intimant l’ordre de ne pas candidater aux élections régionales à Fresco.

Ainsi que le confirme l’ancien ministre des Sports : « Des menaces de mort ont été proférées contre nos proches pour nous empêcher de faire acte de candidature à Fresco, Sassandra et dans le Gbôklè. C’était le 30 juin 2018. »

Mais l’Honorable a décidé de contre-attaquer devant les autorités judiciaires : « Le même jour et le 1er juillet dernier, plusieurs plaintes ont été déposées contre X à Fresco, Sassandra et à Abidjan. » Il indique par ailleurs avoir une idée de ceux qui l’ont menacé, car « les auteurs de ces menaces de mort ont manqué de masquer leur numéro de téléphone ».

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment