05242019Headline:

Côte d’Ivoire: Alain Lobognon intrigué par la sortie d’ Adjoumani sur le scrutin à Grand-Bassam.

Alain Lobognon, l’ancien ministre ivoirien des Sports et ex-maire de Fresco n’a pas une grande confiance en l’indépendance de la justice en Côte d’Ivoire. Ce grand doute lui vient d’une sortie du ministre Adjoumani sur le scrutin à Grand-Bassam. Ce dernier a affirmé que celui-ci ne serait pas repris pour une troisième fois malgré les incidents qui ont de nouveau émaillé le dernier vote.

Grand-Bassam, l’ancienne capitale de la Côte d’Ivoire, est aujourd’hui une ville qui concentre sur elle toutes les attentions du fait de la grande tension qui y règne depuis les élections municipales du 13 octobre 2018. Cette ville est le centre de la contestation électorale, même après la reprise du scrutin sur place après la constatation par la justice de graves actes de fraude. La dernière élection est de nouveau contestée par le candidat du PDCI M. Ezaley, qui affirme que plusieurs centaines de ses militants ont de nouveau été empêchés d’exprimer leur vote.

Le PDCI RDA, son parti politique ne compte pas non plus se laisser voler ce qu’il considère comme sa victoire. Alors que la Cour Suprême doit encore se prononcer sur les derniers incidents qui ont entaché ce scrutin, le ministère des Ressources animales et halieutiques de Côte d’Ivoire, M. Kobenan Kouassi Adjoumani a assuré face à la presse que le scrutin à Grand-Bassam ne sera pas repris.

“Un 3e scrutin municipal à Bassam est exclu. Les populations ont déjà choisi Jean-Louis Moulot deux fois en trois mois. Autant de fois que le scrutin sera repris, autant de fois M. Ezaley (candidat du PDCI RDA) sera battu et autant de fois, il organisera la contestation et la violence’’, a-t-il affirmé.

Le ministre Alain Lobognon juge cette sortie incohérente avec la notion de justice indépendante. C’est la Cour Supreme seule qui est habilitée à trancher la question de la reprise ou non de cette élection et nons un ministre, encore moins celui des Ressources animales et halieutiques.

Sur son compte Twitter, Alain Lobognon a confié : « Comment peut-on clamer chaque matin que la Justice enCôte d’Ivoire est indépendante et se permettra des menaces inacceptables : « MUNICIPALES A BASSAM: “UN 3E SCRUTIN EST EXCLU”, A DIT ADJOUMANI, SELON QUI, “LES BASSAMOIS SONT FATIGUES DE VOTER”, FACE A LA PRESSE LUNDI A ABIDJAN. »

Pour le député, compagnon de lutte de Guillaume Soro, Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, cette sortie du ministre Adjoumani qui n’est pas concerné par cette élection est une façon pour le pouvoir d’influencer la décision attendue de la justice.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment