04192021Headline:

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara autorise Gbagbo et Blé Goudé à rentrer à la maison

Alassane Ouattara a annoncé qu’après leur acquittement entériné en appel à la CPI, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaiteront.

“Monsieur le premier ministre, messieurs les membres du gouvernement, comme vous le savez la Cpi a rendu le 31 mars dernier, sa décision sur l’appel du procureur relatif au procès de l’ex-président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Nous en prenons acte. J’ai bien évidemment une pensée émue pour les victimes et leurs familles. Je voudrais les assurer de notre compassion et de notre soutien. Le gouvernement continuera de leur apporter assistance. Quant à messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ils sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire, quand ils le souhaitent.”, a annoncé le chef de l’Etat en ouverture du premier conseil des Ministres de l’ère Patrick Achi, comme relevé place au palais présidentiel d’Abidjan par KOACI.

Le numéro un ivoirien a précisé que les frais de retour seront pris en charge par l’Etat et que Laurent Gbagbo bénéficiera de son statut d’ancien chef d’Etat.

“Les frais de voyage de monsieur Laurent Gbagbo ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire. Les dispositions seront également prises pour que Monsieur Laurent Gbagbo bénéficie conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la république de Côte d’Ivoire.”, a précisé Alassane Ouattara.

Le lundi 5 avril, Assoa Adou, secrétaire général du FPI “Gbagbo ou rien”, annonçait après une réunion à Bruxelles avec l’ancien chef d’État que « Laurent Gbagbo assure ses compatriotes qu’il sera parmi eux incessamment ».

Si certains craignent leur retour et d’autres l’attendent, reste désormais à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, condamnés par contumace en Côte d’Ivoire et qui ont, tour à tour exprimé leur volonté d’y rentrer après dix (10) ans d’absence pour procédures judiciaires internationales, de finaliser leurs démarches administratives, entre autres, auprès du greffe de la CPI.

D’ailleurs, à propos de la condamnation de Laurent Gbagbo par contumace à 20 ans dans l’affaire de la casse de la BCEAO et de Blé Goudé à la même peine en 2019 pour violences durant la crise post-électorale, des précisions ont été données par le nouveau ministre de la Communication, des médias et de la francophonie, porte-parole du Gouvernement.

« Je m’en tiens aux propos du président de la république, qui a dit que Laurent Gbagbo et Blé Goudé peuvent rentrer quand ils veulent. Ce serait trop gros de dire, qu’il prend en charge leurs frais de voyage pour qu’ils rentrent et les jeter en prison après. Ce que le président de la république a dit est assez clair. Ils rentreront quand ils le voudront et la justice qui est indépendante fera son travail », a ajouté le ministre Amadou Coulibaly.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles