01222017Headline:

Cote d’Ivoire: Alcide Djédjé nommé ambassadeur de la paix

alcide djedje

«Les enfants de la Côte d’Ivoire, quelle que soit leur appartenance politique, ethnique ou religieuse, doivent œuvrer uniquement pour l’intérêt supérieur de la nation», a soutenu la ministre Anne Ouloto. C’était samedi dernier à la place Laurent Gbagbo de Gagnoa, lors de la cérémonie d’investiture du chef suprême de la région du Goh, Lambert Gbizié. La ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement urbaine a ensuite félicité le diplomate et cadre de la région du Goh, l’ex-ministre Alcide Djédjé dont l’engagement pour la paix et la cohésion sociale dans la région a été récompensé par le gouvernement ivoirien qui l’a nommé ambassadeur de la solidarité et de la cohésion nationale. «Félicitations à vous et bonne continuation !», a-t-elle dit. Avant de souhaiter que les actions du diplomate Alcide Djédjé soient perpétuées afin que la paix règne définitivement dans la région du Goh.
Au cours de la cérémonie, la ministre Anne Désiré Ouloto a dénoncé les conflits en Côte d’Ivoire liés, selon elle, au refus de préserver l’intérêt supérieur de la Nation ivoirienne. C’était en présence de ses collègues du gouvernement Albert Mabri Toikeuse du ministère des Affaires étrangères, Richard Donvahi, ministre de la Défense près du président de la République, et des cadres de la région du Goh, dont l’ex-ministre des Affaires étrangères, l’ambassadeur Alcide Djédjé, par ailleurs vice-président du Fpi, et le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, le professeur Maurice Kacou Guikahué.
En marge de cette cérémonie de reconnaissance qui a été sanctionnée par une remise de médaille au ministre Alcide Djédjé, le chef du village de Tchèdjélet, Lambert Gbizié, 2ème vice-président de la Chambre nationale des chefs traditionnels du Grand Ouest, a été investi par le ministre des Affaires étrangères Albert Mabri Toikeuse au nom du chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara.
Le département de Gagnoa compte un chef de province qui est le président du conseil régional, Joachim Djédjé Bagnon, 15 cantons, 39 chefs de tribu et 163 chefs de village. Le département d’Oumé, quant à lui, totalise 2 chefs de canton, 8 chefs de tribu et 44 chefs de village. A tous ces garants de la tradition, le ministre Albert Mabri Toikeuse a demandé la reconnaissance de l’autorité de Lambert Gbizié pour que la paix et la cohésion sociale ne soient pas un vain mot dans la région du Goh.
Une coupure d’électricité d’une trentaine de minutes au cours de l’investiture a failli gâcher la fête. Cette situation a suscité la colère des chefs traditionnels, des ministres et des autorités administratives locales au nombre desquelles figuraient le préfet du département de Gagnoa, Remi N’Zi Kanga, et le maire Médji Bamba.

Doumbia Namory
Correspondant régional dans le Goh

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment