01212017Headline:

Côte d’Ivoire – Alternance 2020: Ahmadou Soumahoro dit “non”

Amadou Soumahoro

Le secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir), Amadou Soumahoro a affirmé mardi que son parti « n’a aucune dette vis-à-vis de qui que ce soit » et « n’a fait de promesse à personne », concernant l’alternance au pouvoir en 2020 entre sa formation politique et son allié le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

« Nous n’avons aucune dette vis-a-vis de qui que ce soit, nous n’avons fait promesse à personne », a déclaré M.Soumahoro face à la presse, après une réunion du directoire du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), au siège du PDCI, à Cocody (Est Abidjan).

Cette déclaration du numéro deux du parti au pouvoir fait suite à celle du secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kacou Guikahué qui avait soutenu que « l’alternance était une dette à honorer ».

En 2014, après avoir appelé ses militants à soutenir la candidature unique de M. Ouattara à la présidentielle de 2015, le président du PDCI, Henri Konan Bédié avait en retour souhaité une alternance au pouvoir entre son parti et le RDR en 2020.

La coalition au pouvoir est « convaincue de la nécessité d’aller au parti unifié » (directoire)

Les membres du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) sont « tous convaincus de la nécessité d’aller au parti unifié » dont « la feuille de route est en marche », a assuré le président du directoire de cette formation politique, Amadou Soumahoro, après une réunion.

« Nous sommes tous convaincus de la nécessité d’aller au parti unifié sans exception », a affirmé M. Soumahoro, après l’appel du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir), l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié.

Pour lui, « la feuille de route du parti unifié », qui est « une garantie de la paix » en Côte d’Ivoire « est en marche », ajoutant que des personnalités chargées de conduire les travaux « ont été désignées ».

Elles sont chargées de « l’organisation, la sensibilisation » sur « la nécessité d’aller au parti unifié et l’élaboration des textes fondateurs » de la formation politique, a-t-il précisé.

Fin février, le président du directoire du RHDP avait annoncé la mise en place du parti unifié devant résulter de la fusion de sa formation politique, le Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir) et le PDCI, pour septembre 2016.

M. Bédié avait d’abord appelé en 2014 à une fusion avec le RDR, parti de l’actuel président Alassane Ouattara avant de réclamer fin 2015 que ses autres alliés membres du RHDP se fondent dans sa formation politique dont ils sont issus pour former « un grand parti unifié ».

Mais en février, Henri Konan Bédié a indiqué que le nouveau parti unifié allait s’appeler RHDP, du nom de la coalition gouvernementale et devra « rassembler » tous les partis membres de cette formation y compris le PDCI, « jusqu’à ce que l’un d’eux renoncent à son identité ».
Par Edwige Fiendé

Alerte info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment