12102016Headline:

Côte d’Ivoire /Ambiance dernier jour dépôt des candidatures – ce qui se passe dans Les coulisses

deputes maire

 

Ambiance dernier jour dépôt des candidatures en Côte d’Ivoire – Les coulisses d’une journée très mouvementée

Au dernier jour du dépôt des candidatures à la CEI, il y avait du beau monde à la résidence N’gouan. Plusieurs candidats et leur staff munis de leurs dossiers patientaient devant les stands. Après 17 heures, heure officielle de fermeture des guichets, l’affluence était encore de mise. Toute chose qui a obligé les agents à travailler jusque tard dans la nuit. Les grands partis, le Rhdp et le Fpi ont attendu ce dernier jour à la dernière heure pour déposer leurs dossiers.

Yavo Martial (Cojep), N’dri Yoman et Kramo Kouassi (Pdci) – Pourquoi ils sont candidats contre la volonté de leurs partis

Parmi les candidats au dépôt nous avons pu repérer l’ancienne ministre et actuelle ambassadrice de la Côte d’Ivoire au Congo Brazzaville, Thérèse N’dri Yoman, le député sortant de Bocanda, Kramo Kouassi et Martial Yavo, membre de la direction du Cojep. Tous les trois se présentent en candidats indépendants et ils ont donné les raisons de leurs choix.

Kramo Kouassi député sortant de Bocanda estime qu’avec son expérience parlementaire, il est aujourd’hui plus aguerri pour porter les aspirations des populations. Il avait été élu député indépendant en 2011 avant de s’inscrire dans le groupe parlementaire Pdci. Ce parti ne lui a pas retourné l’ascenseur pour sa liberté de parole à l’hémicycle. Il se représente donc en indépendant. ‘’Je suis de ceux qui croient comme Montesquieu que pour ne pas qu’on abuse du pouvoir, il faut par des dispositions que le pouvoir arrête le pouvoir. C’est cela le sens de la séparation des pouvoirs. Et cette séparation ne pourra être effective que si les députés eux-mêmes sont imprégnés des réalités de cette mission et s’affranchissent des peurs vis-à-vis de l’exécutif. Cette liberté que je me suis donné pour exercer pleinement ma mission n’a pas plu à ceux qui veulent se complaire dans la concupiscence et dans la concussion », a-t-il commenté.

Candidate indépendante dans la circonscription de Bouaflé sous-préfecture, l’ancienne ministre de la santé Thérèse N’dri Yoman du Pdci se dit confiante pour défendre ses positions. Elle a postulé pour son parti qui ne l’a pas retenue alors que de longue date, elle attendait cette échéance. Elle n’entend point commenter la décision de son parti mais estime que la politique étant la saine appréciation des réalités du moment, les populations de Bouaflé sauront apprécier. N’dri Yoman, avons-nous appris est victime d’une guerre de leadership dans la région où Charles Diby Koffi fait désormais office de faiseur de roi. Tout passe par lui.

Le Cojep de Charles Blé Goudé ne parraine pas de candidat, officiellement. Mais des membres de la direction de ce parti étaient nombreux hier à la CEI pour déposer leur candidature en indépendant. Parmi ceux-ci, le journaliste Pierre Lemauvais et Yavo Martial respectivement pour Oumé et Agboville sous-préfecture. « Je suis candidat après réflexion et après avoir fait le tour de tous les villages de ma circonscription, après avoir écouté les populations. Ces populations ont besoin de vérité et ont besoin que des actes forts soient posés pour le retour du président Gbagbo et de Charles Blé Goudé, pour la libération de tous les prisonniers politiques. Elles ont besoin d’hommes capables de porter cette aspiration. Et avec moi, beaucoup d’autres camarades ont décidé de se présenter dans bien d’autres localités. Je veux parler d’Alépé, de Bayota, etc. », a affirmé Yavo Martial à la presse. Il est secrétaire à l’implantation du parti.

Dr Famoussa de l’Udpci défie le Rhdp à Divo

Dans la circonscription de Divo commune, il y aura match entre le Fpi, le bloc Rhdp, des candidats indépendants et l’Udpci. Ce dernier parti, bien que membre du Rhdp a décidé de parrainer la candidature de l’un de ses cadres, en la personne de Dr Famoussa Coulibaly. Celui-ci a dit être candidat par devoir de reconnaissance à sa terre natale. Selon lui, les populations de Divo ont besoin de changement et d’un élu qui peut répondre à leurs préoccupations, d’un élu disponible qui puisse faire entendre la voix de Divo, une ville qui manque d’infrastructures.

Le Rdr et ses indépendants frustrés, le cas d’Adjamé

Le conseiller municipal Diomandé Issouf est candidat indépendant à Adjamé. Cet influent cadre du Rdr de la commune justifie sa décision par le fait qu’aucune concertation n’a eu lieu avant le choix des candidats du Rhdp. alors qu’il a déposé son dossier depuis trois mois pour défendre les couleurs de cette coalition, une décision venue du directoire ruine ses espoirs en reconduisant les députés sortants. « Nous déposons notre candidature pour répondre à la demande de la base », a-t-il affirmé. A Adjamé, Diomandé Youssouf n’est pas le seul à se révolter contre la décision du parti. D’autres candidats indépendants issus du Rdr sont annoncés et ils ont déposé leurs dossiers hier, accompagnés de leurs staffs.

Lider et ses ‘’poids plume’’

Le parti de Mamadou Koulibaly sera présent aux législatives prochaines. Le président Koulibaly lui-même n’est pas candidat mais son parti vise au moins 18 circonscriptions avec des candidats jeunes, sans véritable expérience politique. C’est une manière pour ce jeune parti de faire la promotion des jeunes. Nous avons rencontré deux de ces jeunes candidats à la CEI. L’un, Atta Kouakou, pour la circonscription de Tankessé à l’Est du pays et l’autre Vangah Stéphane pour la circonscription de Bonoua-Bongo au sud. ‘’Cette élection est une nouvelle opportunité pour mener la lutte’’, a déclaré Atta Kouakou pour qui il n’y a aucune contradiction entre la contestation de la constitution et le fait de participer aux législatives futures. ‘’Notre candidature, c’est de redonner le pouvoir au peuple », a dit pour sa part Vanga Stéphane.

Le Fpi d’Affi dénonce des tracasseries administratives pour l’établissement des dossiers

Le Fpi d’Affi n’guessan a annoncé 210 candidats pour ces élections un peu partout sur l’étendue du territoire. Le point de ces candidatures sera fait dans les prochaines heures. Mais face aux journalistes, le chargé des élections dans ce parti de gauche a dénoncé les énormes tracasseries et lenteurs administratives dans la préparation des dossiers de candidature. « Au niveau de l’administration tous ne sont pas disponibles. Des chefs de service qui doivent signer des dossiers sont souvent absents. C’est un parcours périlleux mais nous avons trouvé des palliatifs pour collecter certains dossiers que nous sommes venus déposer », fait-il savoir. Tester la santé du parti et retour dans le jeu politique sont les objectifs pour cette élection aux dires de M. Kra.

Une sélection de SD à Abidjan

connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment