01252020Headline:

Côte d’Ivoire : Amon-Tanoh convoqué par Ouattara . Ce qui l’attend

A dix mois de la prochaine présidentielle, les ambitions pour la candidature à la présidentielle semblent se chevaucher au RHDP unifié. Les langues se délient de plus en plus sur la probable candidature de Marcel Amon-Tanoh à la présidentielle 2020.

Selon un article publié sur le site de l’hebdomadaire panafricain, Jeune Afrique, hier. Le président du RHDP Unifié a convoqué le ministre des Affaires Etrangères à clarifier ses ambitions. Marcel Amon-Tanoh, a-t-il des velléités présidentielles ? Il devrait bientôt s’entretenir à ce sujet avec le chef de l’État. Marcel Amon-Tanoh, le ministre des Affaires étrangères, à qui l’on prête le désir de concourir à la présidentielle de 2020, va devoir s’expliquer auprès d’Alassane Ouattara.

Le chef de l’État souhaite en effet qu’il lui précise ses intentions’’, nous indique le confrère. Il faut le rappeler aussi, cette ambition du ministre des Affaires Etrangères secoue la rue Lepic depuis des mois. Le père du ministre Amon-Tanoh a récemment donné de la voix pour fustiger tous ceux qui veulent faire entrave ‘’à cette ambition légitime’’ de son fils’’.

MARCEL AMON TANOH, PRÉSIDENTIELLE 2020.
Pour rappel, le 21 décembre Marcel Amon-Tanoh refuse de se prononcer sur sa candidature. Alors que tout Abidjan bruit de cette éventualité. « Ce qui me préoccupe, c’est que les élections se passent bien », a-t-il affirmé au micro de RFI. Et de poursuivre : « Le problème de fond aujourd’hui, c’est comment vont se passer ces élections ». Également, il s’est prononcé, sur la candidature du Président Alassane Ouattara décriée par des partis de l’opposition.

Ainsi, Amon-Tanoh qui se dit préoccupé par la situation politique en Côte d’Ivoire, a invité le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. Et le président du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP au pouvoir) Alassane Ouattara, à la table de discussions.

« Les deux dinosaures, de mon point de vue, c’est le président Henri Konan Bédié et le président Alassane Ouattara. Moi, je serai tenté de leur dire. La Côte d’Ivoire ne peut avoir prôné le dialogue dans la résolution de conflits au sein du Conseil de sécurité dans le monde et ne pas donner l’exemple », a-t-il expliqué .

Avec afriksoir

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment