12112017Headline:

Côte d’Ivoire – Anaky Kobena opposé à l’Appel de Daoukro,rejoint Essy Amara

anaky

Mise au point du MFA

Ce Vendredi 10 juillet 2015, Monsieur Essy Amara, membre du Bureau Politique du PDCI et opposé à l’Appel de Daoukro, a tenu un meeting à Kouassi-Datékro au cours duquel, il a annoncé officiellement et publiquement aux populations du BINI et du ZANZAN, sa terre natale, son intention de se présenter comme candidat à la présidentielle d’octobre 2015.

Invité à prendre la parole, au nom des cadres du BINI, Monsieur Innocent ANAKY KOBENA, Président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) a dit devant toute l’assistance, qu’en tant que fils et cadre de la région, il assure Essy Amara de tout son soutien pour faire aboutir son noble projet, qui honore toute la région.

Il convient toute fois, d’apporter les précisions suivantes :

1. Le MFA, à travers la majorité de ses militants (secrétaires de section, délégués régionaux, départementaux et communaux) a donné en date du 05 juin 2015, les résultats de sa convention éclatée et demandé au Président du Parti de prendre toutes les dispositions idoines pour être le candidat du Parti à l’élection présidentielle de 2015.

2. La Haute Direction du Parti a déjà arrêté le principe de voir le MFA rejoindre la Coalition Nationale pour le Changement « CNC », nouvelle coalition politique de l’opposition dont les membres partagent tous le même objectif, celui de délivrer, dès cette année 2015, la Côte d’Ivoire du carcan Ouattara – Bédié.

3. Le MFA a été l’un des premiers partis politiques à :

• émettre des réserves sur les conditions de tenue d’une élection réellement démocratique transparente et consensuelle dans le contexte sociopolitique actuel ;
• exprimer des doutes sur la crédibilité de la liste électorale à venir dont le processus de révision a visiblement échoué ;
• dénoncer l’échec du désarmement des ex-combattants ;
• indiquer que le candidat Alassane Ouattara était frappé d’inéligibilité au regard de l’article 35 de la Constitution ;
• mettre en exergue très tôt la faillite du processus de réconciliation absolument ratée ;
• proposer une table ronde du pouvoir, de l’opposition et des partenaires internationaux pour arrêter le contenu d’une transition de 18 à 24 mois en lieu et place des élections présidentielles d’octobre 2015.

Au vu de ce qui précède, le MFA tient à rassurer l’opinion nationale et la communauté internationale quant à sa ligne politique, relativement à la présidentielle de 2015, qui demeure inchangée et celle de la base du Parti.

Fait à Abidjan, le 10 juillet 2015
Le Secrétaire Général

Anguy Pascal

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment