10242020Headline:

Cote d’Ivoire: Pol Dokoui, un Pro-Gbagbo crée une radio depuis l’exil

Paul Dokui

Pol Dokoui annone son retour avec « poldokoui.com », une web radio qui, vu l’expérience de son promoteur, tirera à coup sûr son épingle du jeu. Le Nouveau Courrier a cherché à en savoir plus sur les motivations de Pol Dokoui à travers cet entretien qu’il a bien voulu lui accorder en exclusivité.
Après 40 ans au service de la RTI
Paul Dokui (archive)
Pourquoi une radio en ligne et pas une radio FM par exemple puisque dans cet environnement que vous êtes connu ?
Parce que ce genre de radios ne requiert pas une autorisation préalable des autorités. Et son champ d’émission est plus large. On a par exemple des « followers » (internautes – auditeurs) partout dans le monde.
Quelle est donc votre cible et votre ligne éditoriale ?
Comme je l’ai laissé sous-entendre, notre radio s’adresse au monde entier. Pour ce qui concerne la ligne éditoriale, nous avons décidé de soutenir la démocratie et la promotion des valeurs africaines.
Soyez plus précis…
L’Afrique est souvent présentée par les médias occidentaux sous des prismes faux et déséquilibrés. La radio « poldokoui.com » se veut plus crédible.
Comment s’exécute votre grille des programmes ?
Nous respectons les missions traditionnelles des médias, à savoir l’information, l’éducation et le divertissement.
Et comment traitez-vous la politique ?
Nous exposons les faits. Nous faisons parfois des commentaires. Mais quand il nous arrive d’en faire, c’est avec beaucoup d’attention et d’honnêteté intellectuelle. Sinon nous risquons de perdre des auditeurs qui ne partagent pas forcément notre vision. Par contre, les invités répondent comme ils veulent.
Comment se fait la gestion quotidienne de l’antenne ?
Nous fonctionnons en journées radiophoniques dans le cadre de programmes hebdomadaires. Les émissions conservent leurs horaires et titres, mais avec un contenu différent chaque semaine.
Et en cas d’évènements exceptionnels que faites-vous ?
Tout cela est prévu. Dans ce cas-là, nous adaptons la grille à l’évènement concerné.
Au pays, on vous savait très proche du président Gbagbo. Cette proximité n’impacte pas votre grille ?
Il m’arrive à titre personnel de parler du sort de mon ami Gbagbo à la CPI. Mais jamais à l’antenne. Car nous respectons notre ligne éditoriale qui nous impose un traitement équilibré des informations. Nous tenons à notre crédibilité.
Comment traitez-vous alors la vie sociopolitique ivoirienne avec ses remous récurrents dans tous les camps ?
Nous privilégions les faits. Par exemple, pour le congrès 2014 du FPI, nous donnons la parole aux animateurs de la campagne de chaque candidat. C’est ainsi que nous avons couvert la cérémonie de lancement de la campagne du candidat Gbagbo tout comme la conférence de presse du candidat Affi.
Et comment vous traitez les informations relatives au RHDP ?
Comme je vous l’ai déjà répété, la radio « poldokoui.com » est ouverte à tous, pouvoir comme opposition des pays du continent. Pour la Côte d’Ivoire par exemple, j’ai demandé à des amis de dire au pouvoir RHDP en place actuellement au pays, que la radio « poldokoui.com » n’est pas créée pour faire de l’exclusion.  Nous pouvons échanger avec les autorités en place par skype sur les sujets qui leur tiennent à cœur.
Après 40 ans de radio, vous n’êtes pas fatigué ?
J’étais au collège quand j’écoutais Michel Ducker et il y a des dizaines d’années que je suis l’émission « Enquêtes Impossibles ». Dans notre secteur, on ne devrait pas aller à la retraite comme un agent de la fonction publique. La radio n’est pas un exercice physique qui  épuise le corps. Dans les pays développés, ce sont généralement les unités de production privées qui alimentent les grilles des chaînes. Et quand l’émission du producteur privé marche et que la chaîne a du succès, elle conserve le producteur-présentateur, augmente sa rémunération et on croit que le producteur est un agent statutaire de la maison. Mieux, le producteur dépose et protège son produit aux structures de protection de la création intellectuelle. Enfin, en ce qui concerne mon esprit de créativité n’étant pas encore entamé, je n’arrive pas à abandonner l’environnement de la radio. D’où « poldokoui.com » et bientôt, un volet. E-formation et Solution Radio pour des radios d’excellence.
Gilles Naismon

Comments

comments

What Next?

Recent Articles