11192017Headline:

Cote d’Ivoire: Après l’affaire des caches d’armes de Soro, Ouattara sollicite Yao Yao Jules et d’autres généraux sous Gbagbo

La révélation est de La Lettre du Continent dans son édition N° 755 DU 14/06/2017. Le bi-mensuel informe que le président Alassane Ouattara a fait appel à des anciens généraux de l’armée ivoirienne y compris ceux qui se sont illustrés sous Laurent Gbagbo, face à la rébellion armée. Notamment le colonel-major Yao Yao Jules, ancien porte-parole des Forces de défense et de sécurité (FDS).

« Empêtré dans ses rapports tendus avec l’armée (LC n°753) et par la défiance d’une partie de la hiérarchie militaire envers son ministre délégué à la défense Alain-Richard Donwahi (LC n°754), Alassane Ouattara vient de solliciter tous les généraux et colonels-majors actuellement à la retraite. Le chef de l’Etat ivoirien devrait réunir, d’ici quelques semaines, l’ensemble de ces hauts-gradés sous l’égide du Conseil national de sécurité (CNS). Cette décision doit permettre de dégager des pistes pour trouver une issue aux problèmes récurrents des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI). L’ex-porte-parole des forces armées sous le régime Gbagbo, le colonel-major Jules Yao Yao, et l’ancien commandant des forces terrestres, le général Denis Bombet, ont d’ores et déjà été approchés », informe La Lettre du Continent.

Il n’y a pas que les ex-hiérarques militaires supposés proches de Laurent Gbagbo à qui le président Ouattara a fait appel. Le bi-mensuel cite des généraux très familiers des Ivoiriens et qui sont indexés comme ses soutiens.

« Les généraux Lassana Palenfo, Abdoulaye Coulibaly, Pascal Yao Konan ont également été invités, tout comme l’ex-chef d’Etat-major, Soumaïla Bakayoko, et le commandant de gendarmerie, Gervais Kouassi. »

Notre source soutient que « malgré la loi de programmation militaire 2016-2020 évaluée à plus de 2 000 milliards F CFA (3 milliards €), la Côte d’Ivoire ne dispose pas d’une armée structurée et légaliste digne de ce nom ». Et pour cause, plusieurs milliers de soldats préfèrent toujours rester sous les ordres des ex-commandants de zone de la rébellion des Forces nouvelles (FN) de Guillaume Soro intégrés aux Faci

Ivoirematin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment