11142018Headline:

Côte d’Ivoire/Après le discours de Soro, voici la réaction du Pdci, le Rdr, le Fpi et l’Udpci

Des responsables de la scène politique ivoirienne ont réagi, après le discours de Guillaume Soro président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Propos tenus, le mardi 03 avril 2018, lors de l’ouverture de la première session ordinaire de l’année en cours du parlement ivoirien.

Le discours d’ouverture de Guillaume Soro, n’a pas laissé indifférent les acteurs majeurs de la scène politique nationale. Un discours prononcé à l’occasion de l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de l’année 2018, tenue le mardi 03 avril 2018 à l’hémicycle au Plateau.

Parmi ces réactions, celles des responsables de l’opposition et de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). A l’unanimité, tous restent convaincus que la Côte d’Ivoire, en l’état actuelle, a plus que besoin de réconciliation et de dialogue entre ses fils et ses filles. Mais, le scepticisme demeure chez certains, quant à la concrétisation de ce discours.

Pour Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien (opposition ivoirienne), tout le monde ne peut que souscrire au discours de réconciliation du président de l’Assemblée nationale. La difficulté selon lui reste à traduire, la parole en acte. «  Nous, au Fpi, parlons de cette question de réconciliation depuis des années. Maintenant, il s’agit de faire en sorte que des actions en faveur de cette réconciliation soit posées », a-t-il réagi, espérant que ce discours, se traduira en actes concrets en cette année 2018.

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) membre de la coalition du Rhdp, a indiqué, que cette adresse de Guillame Soro, s’inscrit dans la vision normale des choses. A l’en croire, le Pan rejoint la position du Pdci quant à la mise en place du parti unifié. «  Comme l’a dit le président de l’Assemblée nationale, en ce qui concerne le parti unifié, qu’il faut laisser le temps au temps pour que les choses mûrissent.  Il a dit que dans le dialogue, il faut éviter les invectives. Il ne faut pas personnaliser le débat ni insulter », a-t-il souligné.

Amadou Soumahoro, président du groupe parlementaire Rdr, a pour sa part, estimé qu’il n’est pas question que le parti unifié soit construit à la baïonnette mais par le dialogue. Il a ajouté que le dialogue, étant l’une des armes de l’houphouëtisme, c’est par le dialogue  et par la persuasion  que ce parti unifié est en train de se construire (…). « En tout état de cause, nous sommes condamnés à construire le renforcement et la fraternité très fortement entre les enfants d’Houphouët-Boigny. Toute chose qui va favoriser la stabilité, la cohésion sociale et renforcer la fraternité entre nous. Le dialogue est le socle de la construction du parti unifié », a-t-il déclaré à la presse, à l’issue de la cérémonie solennelle d’ouverture de la session parlementaire.

Quant à Tchagba Laurent de l’Union pour la démocratie et la Paix (Udpci), il a jugé ce discours rassembleur, et surtout loin d’être démagogique. La Côte d’Ivoire, aujourd’hui, a ajouté le député d’Attécoubé, a plus besoin de rassemblement autour de la vérité afin de pousser le peuple vers la création d’une nation.

Jean Kelly Kouassi (Stg)

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment