07182024Headline:

Côte d’Ivoire: après le passage des médiateurs à Daoukro, c’est au tour du chef de l’armée Alexandre Apalo Touré

L’annonce de la candidature du président ivoirien pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire, a comme mis le feu aux poudres. Des manifestations ont éclaté et, à Daoukro, elles ont été violentes.

La violence des manifestations dans la ville natale du président du PDCI, Henry Konan Bédié, Daoukro, a été sans pareil depuis le début des mouvements de mécontentement contre la candidature de Ouattara à la présidentielle d’octobre prochain. Selon les rapports des médias, des échauffourées ont eu lieu entre deux ethnies différentes qui se sont rentrés dedans. Les violences ont fait 5 morts, indique le gouvernement.

A la suite de ce drame et vue la sensibilité du moment, avec des tensions ambiantes en Côte d’Ivoire, le patron des forces armées ivoiriennes, le général de division, le général Apalo Touré Alexandre, s’est donc déplacé lui-même dans la ville de Daoukro. Il s’est entretenu avec ses hommes et surtout,il a tenu des discussions avec les populations. Le chef militaire a tenté de faire descendre la tension soulignant qu’il n’y a qu’une seule Côte d’Ivoire et que si elle brule, c’est tous les ivoiriens qui en souffrirons.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles