10182017Headline:

Côte d’Ivoire: Après le rapport de l’ONU /Voici ce que Lyder, Koulibaly dit et pense de Soro..

ado lyder

Côte d’Ivoire: Pour le parti de Koulibaly, Soro n’existe «qu’à travers les armes et la violence»

Des experts onusiens ont accusé dans un rapport que Guillaume Soro a stocké des 300 tonnes d’armes, après la crise post-electorale de 2011 comme rapporté mardi par KOACI.

Mohamed Sylla, proche de MamadouKoulibaly réagissant à cette accusation, indique que l’ancien chef rebelle est un bonhomme qui n’existe qu’à travers lesarmes  et la violence.

« Soro, le bonhomme qui n’existe qu’à travers lesarmes  et la violence. Des gens qui n’étaient rien sans les armes, ne sont rien sans elles et ne seront sûrement jamais plus rien sans elles. », indique le Conseiller Spécial de la Déléguée Générale de LIDER (Liberté et Démocratie pour la République).

« En Côte d’Ivoire, il y a des gens qui achètent et stockent du café, du cacao et de l’anacarde. Ils font de la spéculation en fonction de la demande du marché mondial. Et puis il y a d’autres gens qui achètent et stockent illégalement 300 tonnes d’armes de guerre. Eux aussi font de la spéculation en fonction de leurs intérêts sur le marché politique national. À ceux-là, rien ne leur coûte plus que la paix, cet aléa qui est la plus grande menace à l’endroit de leur commerce » , explique –t-il- et de poursuivre .

« Dans la théorie économique en jeu ici, l’offre est la quantité d’un bien économique (les armes, la guerre) que les producteurs (comme notre bonhomme rebelle-président de l’Assemblée nationale) souhaitent vendre à un prix donné (quelques milliers de d’assassinats collatéraux, qu’importe, tant qu’ils accèdent au pouvoir). Ses principaux déterminants sont le prix du marché politique ivoirien et les coûts de production (la chair à canon est une ressource abondante). En fait, les fonctions d’offre sont obtenues à partir des coûts de production de l’entreprise à long terme, soit 2020 pour eux. »

Pour rappel, Guillaume Soro a réfuté ses accusations et qualifié mes enquêteurs de l’ONU de médiocres.

« Les enquêteurs sont de médiocres farceurs. Tout ce qui leur reste c’est de nous accuser d’avoir desarmes  de destruction massive », s’est défendu « Bogota ».

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment