07202017Headline:

Côte d’Ivoire : Après les 8400, Ouattara aurait payé 850 agents des Forces spéciales/En savoir plus…

Le président de la Côte d’Ivoire M. Alassane Ouattara travaille à définitivement acheter la paix avec son armée. Après avoir réglé le problème des 8400, et amélioré les conditions de l’ensemble de l’armée, il aurait viré 6 millions sur les comptes de 850 agents des Forces spéciales, selon l’activiste du FPI, M. Kakry Khaza, pour s’assurer une paix définitive dans les casernes.

Le président Ouattara chouchoute son armée malgré lui

« Une promesse est une dette » et les Ivoiriens viennent de le rappeler au président Alassane Ouattara. Lors de la mutinerie des anciens soldats FAFN, l’opinion nationale s’est clairement positionnée sur cet avis. Pour beaucoup d’Ivoiriens toutes tendances confondues, le chef de l’État avait promis, il doit assumer. Les mobilisations populaires tentées par les cadres du RDR contre les mutins ont été un flop. Cela a confirmé que le peuple préconisait une solution commune au chef de l’Etat, à savoir qu’il doit payer.

L’ayant compris, puisqu’il sait aussi désormais qu’il n’a aucun autre recours possible avec le refus des soldats loyalistes de mater les anciens soldats rebelles, le président Ouattara a décidé de régler tous les problèmes au sein de l’armée. Pour ce faire, les Forces spéciales qui avaient manifesté après les 8400 auraient elles aussi été payées le « 18 mai 2017 ».

Il faut dire que le président Ouattara a fait beaucoup de promesses dans sa carrière politique. Outre les soldats, il avait aussi promis aux Ivoiriens qu’il déverserait plusieurs centaines de milliards de FCFA dans leurs différentes régions, dont plus de 300 pour la seule région d’Odienné, une ville du nord-ouest de la Côte d’Ivoire, pour assurer son développement. S’il a été obligé par les armes à tenir ses engagements vis-vis des soldats, rien ne dit qu’il fera de même avec le peuple avant son départ en 2020.

Les nombreuses promesses du président Ouattara

La Côte d’Ivoire a connu bien de désillusions sous la gouvernance du président Ouattara. Entre la baisse soudaine du prix du Cacao à -35% (40% initialement avec un retour à la hausse de 5% ces derniers jours), le problème du chômage de masse n’a toujours pas été réglé dans le pays.

L’assurance maladie lancée récemment n’est pas non plus entrée dans les murs des Ivoiriens. Cela ne devrait pas changer avant le départ du président en 2020. La raison, le gouvernement est peu motivé par l’idée de vulgariser ce produit. La raison, une forte adhésion des populations à ce régime l’obligerait à décaisser de fortes sommes d’argent pour son fonctionnement. Les finances actuelles du pays ne le permettant absolument pas.

Ouattara Forces Speiclaes de Côte d'Ivoire - Khaza Kakry

Publication Facebook de Khaza Kakry le 20 mai 2017.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment