11192017Headline:

Côte d’Ivoire: Après un article de «J A» contre Soro, Sidiki Konaté pour une plainte contre le Directeur de publication

Prévenu par une source du palais présidentiel depuis mardi dernier, occasion nous a été donnée de constater que la bombe contre Soro qu’on nous annonçait a été lancée par une caisse de résonance du clan Ouattara.

Dans l’éditorial de sa dernière publication avec à sa une Guillaume Soro, l’hebdomadaire «Jeune Afrique» a étrangement tiré à boulet rouge sur l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

Avec pour titre « Docteur Guillaume et Mister Soro », l’article signé du directeur de publication Marwane Ben Yahmed, suspecté d’avoir répondu à une commande de l’entourage d’une personnalité proche du président de la République dont nous tairons ici le nom, n’a pas été, sans nul doute de fait, tendre avec l’ancien premier ministre.

En effet, ce dernier va jusqu’à ouvertement l’accuser d’être un armurier, le soupçonne d’être derrière les soulèvements des soldats.

« Si Guillaume Soro devait un jour songer à sa reconversion professionnelle, nul doute que s’ouvrirait à lui une voie toute tracée : armurier !; Entre l’arsenal – AK 47, lance-roquettes, munitions… – découvert mi-mai dans une maison du quartier de Beaufort, à Bouaké, propriété de son directeur du protocole ; les grenades et gilets pare-balles retrouvés lors d’une perquisition dans sa villa de Ouagadougou, en octobre 2015 ; les 300 tonnes de matériel militaire, dixit un rapport de l’ONU de mars 2016, acquis en Albanie et en Bulgarie – via le Burkina – par lui et ses troupes des Forces nouvelles au lendemain de la crise – il pourrait même passer pour le digne successeur du célèbre Viktor Bout… », pouvait- on lire dans l’édito dudit média basé en France et dont Alassane Ouattara figure parmi les actionnaires.

Dans une réaction postée mardi, l’ancien ministre Sidiki Konaté, proche du député de Ferkessédougou, s’interroge. Pour l’élu de Man,Marwane Ben Yahmed  s’est basé sur des rumeurs dans un seul but clairement affiché, ternir l’image de Guillaume Soro.

« En construisant son éditorial sur une simple base de données de rumeurs, Marwane se gonfle de simples rumeurs pour accuser gravement et de façon légère le Président de l’assemblée nationale. Sans réserve ni scrupule. Pourtant habitué de l’hôtel ivoire d’Abidjan, Marwane aurait été bien inspiré de conforter son édito par des confrontations avec d’autres opinions et même la véracité des faits. On pourra aisément voir dans l’édito une volonté manifeste de nuire et de détruire la crédibilité du Président de l’assemblée nationale de CI, dans l’opinion nationale et internationale, sur la base de simples rumeurs et d’accusations fallacieuses et perfides », a déploré l’ex membre de la rébellion, avant d’inviter les services juridiques de l’Assemblée nationale à se saisir de cette affaire.

« Il est impérieux que les services juridiques et de communication du Président de l’assemblée nationale engagent une plainte contre Marwane devant les tribunaux français tout en exigeant au niveau de la communication un droit de réponse signé et publié dans la prochaine parution de J.A. Marwane ne peut se permette d’attaquer avec autant d’aise et de légèreté le Président de l’assemblée nationale de CI. Sur la base de simples fausses rumeurs », a conseillé Sidiki Konaté.

Par ailleurs et fait qui nourrira la suspicion d’un possible coup monté, le groupeJeune Afrique  affichait dans les kiosques ses deux parutions, l’une à charge contre Soro avec “Jeune Afrique” et l’autre enjolivant l’actuel premier ministre Gon avec un spécial sur celui qui lutte contre Soro pour le leadership au RDR en vue de 2020, dans “Afrique Magazine”.

Amy Touré, Abidjan

koaci

Côte d’Ivoire :Docteur Guillaume et Mister Soro,l’Homme a deux visages../ Les vérités du directeur de J A

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment