03292017Headline:

Côte d’Ivoire : Assises, un témoin fait des accusations sur sa personne/ce qu’il dit est grave….

frci
Côte d’Ivoire : Assises, un témoin avoue avoir participé à l’enlèvement de Yves Lemblin et soutient que son corps a été jeté dans la lagune
Le rapport psychiatrique du témoin Metch Métchro a révélé qu’il n’est pas un malade mental. Ce dernier a donc comparu ce jour à la barre pour répondre aux questions du juge, de la partie civile et de la Défense.

Le témoina encore fait des déclarations fracassantes en révélant qu’il a participé en tant que commandant du Groupement des patriotes pour la paix (GPP) à l’enlèvement et à l’assassinat deYves Lemblin  dont le corps  a été jeté dans lalagune  du côté du pont Houphouët Boigny.

«Les enlèvements deYves Lemblin  et autres au Novotel, j’étais de l’équipage composé des Forces de l’ordre et des libériens qui ont reçu les instructions de la résidence, c’est-à-dire de monsieur et de madame Gbagbo, » a déclaré le témoin.
A la question du juge Boiqui Kouadjo, s’il a vraiment participé à l’enlèvement de Yves Lemblin, Metch Métchro a soutenu ceci.
«Oui c’est moi qui ai transporté lecorps  de Yves Lemblin  sur le pont Houphouët Boigny et nous l’avons jeté dans la lagune, »a-t-il précisé sans état d’âme.
La partie civile voulant se rassurer de l’implication de l’ex-Première dame dans l’assassinat du français, il a rappelé que le (GPP) dont il était le commandant a été créé pour maintenir le couple présidentiel au pouvoir.
«Nous avons pour vocation de maintenir monsieur Gbagbo et sa femme au pouvoir avec le GPP. Nous étions protégés au plus haut niveau par le couple présidentiel, » a précisé le témoin.
Est-ce qu’au niveau de vos actions, la Première dame a eu à vous assigner des missions précises ?
En réponse à cette question de la partie civile, Metch Métchro a avoué qu’il n’a jamais eu de contact avec Simone Gbagbo.
« Je n’ai jamais rencontré personnellement l’ex-Première dame. On nous a dit que les instructions venaient directement du couple présidentiel, » s’est-il justifié.
Au cours de son interrogatoire par la partie civile qui voulait savoir si le témoin  était informé que l’ex-Première dame avait des liens avec les escadrons de la mort, il répond.
«J’ai demandé au Président du GPP, Bouazo, s’il connaissait les raisons de la disparition de Kieffer. Il a répondu que c’est la vieille mère (surnom de Simone Gbagbo) qui a coordonné ça avec le commandant Séka et que son corps  a été incinéré, » a indiqué Metch Métchro.
Le juge Boiqui Kouadjo lui a reposé la question sur l’implication de l’ex-Première dame dans la mort de Kieffer en lui demandant si c’est Bouazo qui lui a donné cette information.
« Oui, Président. »a-t-il martelé.
Dans leur vocation de maintenir le couple présidentiel au pouvoir, les éléments du GPP avaient des missions de renseignement ciblées, selon leur commandant Metch Métchro.
Ce dernier a avoué que les éléments du GPP ciblaient les lieux où les réunions des militants du RHDP se tenaient, et les habitations de certains ministres, notamment Gnamien Konan et Mabri Toikeusse.
Letémoin  a également soutenu qu’il a participé aux attaques du camp d’Akouédo, de la ville d’Abengourou, de Grabo, du 16ème arrondissement de Yopougon.
Selon lui, ces différentes attaques ont été coordonnées depuis Accra au moment où il était en exil. Il a enfin révélé que Damana Pikas et Bouazo étaient informés de ces attaques.
Wassimagnon, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment