10212017Headline:

Côte d’Ivoire-Attaques à Fresco: Les assaillants détruisent les caméras de Surveillance et partent avec 1 Million Fcfa

La récente attaque   à Fresco   (sud-ouest) perpétrée par des individus non encore identifiés dans la nuit de vendredi à samedi, continue de livrer ses secrets au fil des heures.

Et comme nouveau mode opératoire, en plus de s’attaquer aux brigades de gendarmerie et établissements financiers comme le trésor public, la Coopec et la Cecp, les assaillants y ont ajouté la destruction des caméras de surveillance   installées au sein des institutions et édifices de l’Etat ou du privé.

En effet, comme constaté sur ces images, les assaillants qui se sont rabattus sur le trésor public, après avoir attaqué la brigade de la gendarmerie  de la ville, ont pris le soin de détruire les caméras de surveillance   installées à l’intérieur de l’institution étatique, puis ont emporté le dur.

Ceci pour brouiller toute trace de leur passage et compliquer la tâche aux autorités de la défense, puisque ceux-ci avaient procédé à l’arrestation d’individus encagoulés qui avaient attaqué l’école de police à la veille des jeux de la francophonie, le 20 juillet dernier, grâce à des caméras placées à l’entrée et au sein de ladite école.
Cela avait également motivé ces autorités notamment le nouveau ministre de la défense, Hamed Bakayoko a annoncé l’installation d’un nombre important de matériels de surveillance   à Abidjan et à l’intérieur du pays.
Alors qu’on croyait que cette annonce allait refroidir les ardeurs de ces individus, ils ont encore récidivé une semaine plus tard à Fresco   en emportant des armes et la somme d’un million de F CFA, volée au trésor public, cette fois-ci avec de nouvelles astuces pour contourner les mesures annoncées.
Ce qui contribue à instaurer un climat de psychose auprès des populations et travailleurs de toutes les villes du pays, d’autant plus que nul ne sait la prochaine cible de ces personnes.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment