12082016Headline:

Côte d’Ivoire-Au Maroc pour une formation, Wattao porté disparu à cause de la CPI?

soro et wattao

Au Maroc pour une formation, Wattao porté disparu après les menaces de la CPI?

Le Colonel Wattao saluant ici le Président Ouattara, se cacherait du régime ivoirien.s

Le colonel Issiaka Ouattara dit Wattao, envoyé en formation au Maroc par le pouvoir aurait fui le royaume chérifien, sans laisser de traces.

Une source proche du gouvernement a laissé échapper ce « secret » que le pouvoir ne « veut pas ébruiter ». « Wattao a fui le Maroc. Il est rentré en Côte d’Ivoire par la route et on ne sait pas où il se trouve en ce moment », a-t-elle affirmé avec certitude, le week-end dernier.

Selon cette source, la fuite de l’ex-commandant en second de la Garde républicaine de Treichville est liée à la volonté affichée par le procureur de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda, de piocher dans le camp de Ouattara, des supposés coupables de crimes lors des récentes crises ivoiriennes. Mais en croire notre source, s’il y a un fait qui dérange dans la fuite de Wattao, c’est le fait qu’il se cache du pouvoir.

Selon elle, cette attitude est due à la méfiance qui règne entre l’ex-patron du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) et les tenants du pouvoir qui, dit-on, l’ont éloigné de la Côte d’Ivoire pour se mettre à l’abri de ses frasques. Le colonel Wattao était cité dans plusieurs affaires qui, aux yeux de la hiérarchie militaire, n’honoraient la corporation.

Au ministère de la défense, on affirme tout ignorer sur cette « fuite de Wattao ». Joint par téléphone, mercredi 22 avril, un proche de Paul Koffi Koffi, ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense, a dit ne pas être informé de cette situation. Du côté du service de communication de l’ex-com’zone, on marque la surprise.

Un de ses proches que nous avons joint, jeudi 23 avril, par téléphone, a démenti l’information. « Ce n’est pas vrai. Les gens racontent des choses. Le colonel est encore au Maroc, où il doit présenter actuellement un examen. À moins qu’il y ait un autre Wattao que je ne connais pas. Vous savez qu’il est allé pour prendre des cours d’état-major. Même à ce niveau, beaucoup ont assuré qu’il n’allait pas tenir le coup. Mais il tient, et ce n’est pas du favoritisme parce que les Marocains sont intègres », a dit ce dernier.

Dans tous les cas, il a indiqué que l’on saura si oui ou non le colonel Wattao a fui le Maroc, car une telle information ne peut rester longtemps cacher. Car selon lui, il n’aurait de raisons de quitter le stage à cause de la CPI, puisque « jusque là, la CPI n’a jamais dévoilé le nom des personnes qu’elle veut poursuivre dans le camp des ex-chefs de guerre ».

Pour ce qui est de la relation du colonel Wattao avec le pouvoir, notre interlocuteur a relevé que beaucoup des faits dans lesquels le nom de son « patron » est cité sont dus à sa popularité. « Des personnes utilisent son nom pour commettre des actes indélicats », a-t-il regretté, tout en accusant une volonté manifeste de certaines personnes au niveau de régime en place de salir le nom de Wattao. « Sa popularité dérange et parce qu’il est quelqu’un qui n’a pas sa langue dans la poche », a ajouté notre interlocuteur.

Wattao a été envoyé à l’Académie militaire de Meknès, au Maroc pour un stage de formation d’état-major. Elle doit durer dix mois. Et l’ex-comzone s’est envolé le 28 août 2014 en direction du pays du Roi Mohamed VI. Logiquement, c’est en mai 2015 que ce stage devrait prendre fin. Un mois avant son départ pour le Maroc, Wattao qui avait été doublement destitué de ses postes à la Garde républicaine et au Ccdo. Que déjà il serait revenu au pays en catimini. Wait and see !

LINFODROME

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment