12102016Headline:

Côte-d’Ivoire /Au moins vingt militants du Front du refus blessés graves par les microbes dans l’attaque du meeting

microbe-attaque

Au moins vingt blessés graves en Côte-d’Ivoire dans l’attaque du meeting de l’opposition (Mamadou Koulibaly)

Au moins vingt personnes ont été blessés gravement à l’arme blanche par des inconnus qui se sont attaqués à des militants du Front du refus de la nouvelle Constitution ivoirienne, rassemblés à la place Figayo de Yopougon (Abidjan) pour un meeting samedi, a indiqué, le même jour, le président du parti de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), Mamadou Koulibaly, l’un des leaders de ce groupement politique. « Ce matin, un groupe d’individus armés de machettes, a attaqué les militants du Front du refus pour perturber notre meeting et nous intimider », a dénoncé M. Koulibaly, lors de ce meeting qui a pu se tenir dans l’après-midi après avoir été perturbé dans la matinée par les « agresseurs »

AIP

Côte d’Ivoire: plusieurs blessés lors d’un rassemblement du Front du refus

Le Front du refus a appelé ses militants à un meeting de remerciement ce samedi 5 novembre à Yopougon. Un rassemblement qui a été perturbé par des inconnus. Plusieurs blessés sont à déplorer.

Le meeting du Front du refus ne s’est pas déroulé comme prévu. Vers 11h ce samedi 5 novembre, des inconnus ont fait irruption à l’espace Ficgayo, le lieu du rassemblement, et ont attaqué les militants qui y étaient déjà présents à coups de jets de pierres. Plus d’une dizaine de personnes ont été blessées dont certains cas graves transportés d’urgence vers l’hôpital. Les forces de l’ordre ont été très vite dépêchées sur les lieux afin de sécuriser la zone et permettre au meeting de se tenir.

Les meneurs du Front du refus qui étaient tous présents ont vite fait d’appeler au calme. « Nous faisons un rassemblement politique. Pourquoi aller armer des jeunes gens pour venir blesser d’autres jeunes gens ? Pourquoi nous entrainer dans une ambiance de guerre civile alors que nous parlons de questions sociales, de questions politiques ? Mais ne rentrez pas dans leur jeu. C’est ce qu’ils veulent », clame Mamadou Koulibaly, président du Lider.

Appel à rejeter la nouvelle Constitution

Le meeting qui par la suite a pu suivre son cours a été l’occasion pour les opposants de réitérer leur position sur le référendum. Ils appellent les Ivoiriens à rejeter la nouvelle Constitution en cours.

« On a fait le faux procès à notre Constitution. Celle du 1er août 2001. C’est ça la Constitution des Ivoiriens ! Il faut partir d’ici avec ça dans la tête ! », lance le député Bertin Konan Kouadio.

Vendredi dernier, le Conseil constitutionnel ivoirien a validé la victoire du « oui » au référendum sur la nouvelle Constitution voulue par le président Alassane Ouattara.

RFI

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment