08182018Headline:

Côte d’Ivoire: Bédié joue cartes sur table

Pour la première fois depuis des mois, Henri Konan Bédié dévoile son jeu. Quitte à fâcher ses alliés du RDR et à sacrifier l’unité de son propre parti, le PDCI.

«Et dire que ça fait des années qu’on lui paie ses cigares ! » s’emporte un proche d’Alassane Dramane Ouattara (ADO). Dans l’entourage du président ivoirien, l’agacement est devenu colère. Et « Henri Konan Bédié », le nom d’un « ingrat » à ne plus trop prononcer.

« Inconscient », « incompréhensible » … Les reproches pleuvent contre le difficile allié. Dans les couloirs de la présidence, il règne désormais cette désagréable sensation que chaque jour un peu plus le Sphinx semble s’échapper.

Tout a pourtant été tenté ces derniers mois pour faire plier l’amateur de Davidoff : séduction, rétorsion, pressions. En vain.

Bédié voulait-il gagner du temps ?
C’est le 17 juin, le jour où le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) tenait son bureau politique, que les masques sont tombés. La veille, le chef de l’État ivoirien et ses proches étaient pourtant confiants.

BÉDIÉ SEMBLAIT FAIRE DE LA RÉSISTANCE MAIS DEMAIN, IL VA NOUS SUIVRE, FANFARONNAIT UN MINISTRE DU RDR.

Bien décidé à mettre en place un parti unifié avant les élections locales qui doivent se tenir d’ici la fin de l’année, ADO pensait être parvenu à contraindre son aîné à rejoindre son projet. Bédié aimait se perdre en atermoiements et gagner du temps ? Il allait enfin devoir clarifier sa position.

« Les prochaines échéances approchent et la présidentielle est dans moins de deux ans et demi. Nous avons besoin de savoir qui est avec nous et qui est contre nous. Bédié fait semblant de faire de la résistance, mais, demain, il va nous suivre et il va acter ce projet de parti unifié. C’en sera fini des jérémiades », fanfaronnait alors un ministre du Rassemblement des républicains (RDR), sûr de la capacité d’influence de son parti sur le PDCI.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment