12142019Headline:

Côte d’Ivoire : Bédié pris au piège

Henri Konan Bédié a encore fait une sortie hasardeuse. Il s’est attaqué à la mobilisation du RHDP à Paris en portant des accusations contre des Maliens. Bédié Ivoirité et exaltation de la xénophobie.

« Le RHDP a fait son meeting à Paris avec de faux militants. Ils sont allés chercher des Maliens et ont partagé 100 euros », a déclaré Henri Konan Bédié, ce jeudi 14 novembre 2019. Dans une salle du bureau politique du PDCI pleine à craquer. Une accusation non étayée par des faits et qui exalte le sentiment xénophobe dont on l’accuse régulièrement.

Le patron du PDCI n’a, semble-t-il pas changé. A 85 ans, il n’a pas oublié ses vieux réflexes ivoiritaires qui ont fait de son mandat (1993-1999) un échec sur le plan politique. Une politique hasardeuse qui avait débouché sur le coup d’Etat de Noël 1999.

De fait, Bédié qui a lâché cette accusation grotesque, n’a pas démontré comment il a identifié ces Maliens. En juin 2019, l’ex-chef d’Etat avait créé la polémique en accusant les « étrangers » dans la crise de l’orpaillage clandestin. Une dénonciation pas tout à fait fausse, mais qu’il a maladroitement portée en la généralisant.

BÉDIÉ IVOIRITE ET DÉRAPAGE

« Prochainement, je parlerai de faits troublants. D’abord les conflits intercommunautaires. Ensuite, de ce que recouvre le phénomène de l’orpaillage en Côte d’Ivoire. Puisqu’on fait venir des étrangers armés qui sont stationnés dans beaucoup de villages. S’ils sont armés, c’est pour servir à quoi ? », avait-il accusé, devant ses militants de Koumassi partis le voir à Daoukro.

« Il faut seulement que nous soyons conscients, le moment venu, nous agirons pour empêcher ce hold-up sur la Côte d’Ivoire, sous le couvert de l’orpaillage. Nous dénoncerons aussi ceux qu’on fait venir clandestinement. Cela se passe surtout dans la commune d’Abobo. Les gens rentrent, on leur fait faire des papiers et ils ressortent. Certains repartent, d’autres restent. Et tout cela dans quel but ? Si c’est pour venir fausser les élections de 2020, nous préférons le savoir », avait-il annoncé.

Elvire Ahonon

Avec afriksoir

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment