10292020Headline:

Côte d’Ivoire Bensouda ne lâche rien ,le père de Gbagbo se prononce

Gbagbo à la Haye pensif

Bensouda ne lâche rien

Malgré la procédure engagée contre Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda ne compte pas abandonner l’idée de voir l’ex-Première dame transférée à La Haye, croit savoir Soir Info. « Bensouda réclame toujours Simone Gbagbo », titre à sa Une le journal. A en croire le quotidien, « En dépit de l’annonce de l’ouverture en Côte d’Ivoire d’un procès contre Simone Gbagb, Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (CPI), tient tjours à voir l’ex-première dame de Côte d’Ivoire transférée à La Haye. A l’en croire, les documents additionnels déposés par la Côte d’Ivoire, le 10 octobre 2014 pour justifier le refus du gouvernement d’extrader l’épouse de Laurent Gbagbo ne sont pas solides », écrit le quotidien.

 

Si La CPI refuse de voir Simone Gbagbo loin de ses geôles, son époux, Laurent Gbagbo, ex-président ivoirien, espère en sortir pour les obsèques de sa mère, indique Le Temps. « Pour être aux funérailles de sa mère : Gbagbo a déposé une demande à la CPI », barre à sa Une le journal. « Laurent Gbagbo qui tient à assister en personne à l’inhumation de sa maman a, effectivement déposé une demande dans ce sens. La demande a été officiellement faite, toujours selon les même sources, depuis deux jours. Il n’attend plus que l’accord de la CPI et des autorités ivoiriennes comme l’exige la procédure au sein de l’institution internationale ».

 

Quant à L’Inter, il revient sur les détails de ces funérailles. « Le mari de la mère de Gbagbo parle… », livre le journal à sa Une. « L’enterrement ne se fera jamais à Mama ni ailleurs parce que, la femme avec qui j’ai vécu pendant plusieurs années ne peut être enterrée ailleurs. C’est impossible. Gbagbo peut décider de Mama, mais avec mon accord. Il le sait » ; a déclaré Ziéga Onekpo Fulbert, mari coutumier de Gado Marguerite.

 

La CEI prend forme

 

La Commission électorale indépendante (CEI) a dévoilé l’identité de son porte-parole. Il s’agit d’Alley Victoire. Selon Soir Info, cette dernière, à l’occasion de sa présentation à la presse s’est adressée à l’opposition. « Selon elle, la structure présidée par Youssouf Bakayoko est au travail et ne perdra pas le temps à attendre que les membres de la commission centrale qui ont suspendu leur participation aux travaux de l’institution chargée d’organiser les élections en Côte d’Ivoire, reviennent. « Jusqu’ici, les commissaires qui sont sortis ne sont pas encore revenus. Les délais sont courts, il nous reste une année. Nous devons travailler. Nous ne pouvons pas nous permettre de croiser les bras et attendre l’opposition”, a déclaré Me Alley », écrit le quotidien.

 

L’Expression, pour sa part, se penche sur la candidature unique au RHDP ainsi que la question du parti unifié. «Parti unifie PDCI-RDR : ce que Bédié et Anaky se sont dit », titre en manchette le journal. A en croire le député Yeboua Atta Koblan, « les présidents Bédié et Ouattara doivent trouver quelque chose pour leur jeune frère Anaky pour que le RHDP puisse retrouver son fonctionnement normal ».

 

Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles