12162017Headline:

Côte d’Ivoire: Bouaké, plus d’une centaine d’interpellés après les pillages

manifestation bouake cie

Côte d’Ivoire: Bouaké, plus d’une centaine d’interpellés après les pillages, l’armée prend le contrôle de la ville

Plus d’une centaine de personnes ont été interpellées après les évènements du vendredi dernier à Bouaké, au contre du pays dans la région du Gbèkè.

Prétextant une grogne contre à la Compagnie Ivoirienne d’ Electricité (CIE), des individus se sont adonnés aux actes de vandalisme dans le fief de l’ex rébellion.

Banques, commerces, conseil régional, préfecture, commissariat n’ont pas été épargnés par les manifestants, qui seraient en réalité des ex combattants  démobilisés, qui ont profité de l’occasion pour se faire entendre, comme confirmé à KOACI.COM par un officier supérieur de la grande muette .

Ils ont pillé, saccagé avant d’incendié des bureaux. Selon des sources sécuritaires, des armes de guerre aurait été emportées dans des commissariats visités.

Une personne a été tuée par balle et de nombreux blessés ont été constatés lors de la protestation.

Comme à Abidjan où des rumeurs ont a annoncé de telles manifestations similaires, l’armée a quadrillé toute la ville de la capitale du centre.

A en croire une source sur place dans la localité, des individus menaceraient d’organiser une marche, afin de libérer leurs camarades interpellés.

Pour ramener le calme au sein des populations, la CIE a indiqué que les factures du mois de juillet seront payées sur une période de 12 mois.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment