01172017Headline:

Côte d’Ivoire: Bouna, conflit peulhs / lobis 30 personnes tuées, Aïchatou aux côtés des 2000 déplacés

Onuci-Aichatou

Le bilan des personnes tuées dans le conflit éleveurs peulhs et agriculteurs lobis à Bouna s’est alourdi.

Une trentaine de personnes a trouvé la mort et l’on enregistre plus 20 blessés, 2000déplacés  internes ainsi que de nombreux dégâts matériels.

Aujourd’hui, une importante délégation gouvernementale accompagnée de la représentante spéciale des nations unies en Côte d’Ivoire,Aïchatou Mindaoudou  s’est rendue à Bouna.

Cette délégation conduite par la ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes comprenait, le Chef d’Etat-major des armées, le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko.

Des dons de sacs de riz et d’huiles ont été faits auxdéplacés  afin d’améliorer leurs conditions de vies.

La délégation a eu des rencontres fructueuses avec le roi et le chef Lobi et a appelé les différentes parties à l’unité.

Cependant un incident a été signalé dans la nuit du 27 au 28 dans un village du département de Bouna.

Néanmoins, la vie reprend progressivement son cours normal dans la région et les populations gardent espoir.

Présent à Bouna, le Président du Conseil Régional, Hien Philippe a rédigé un message d’apaisement à l’endroit de toutes ses populations.

Il s’agira pour les leaders d’opinions, les leaders communautaires et religieux de lancer un appel au calme et au retour à la paix définitive dans la ville mais aussi dans tous les villages et hameaux du département de Bouna en utilisant tous les moyens de communication possibles.

Le samedi, la délégation gouvernementale qui s’était rendue à Bouna était composée de Mariatou Koné, ministre de la Solidarité et de la cohésion sociale, de Sansan Kambilé, Garde des sceaux, ministre de la Justice ainsi que du ministre des ressources animales et halieutiques Kobena Kouassi Adjoumani.

Venus au chevet du Bounkani, les représentants du gouvernement étaient porteur d’un message de soutien et de compassion.

Ils ont exhorté les uns et les autres au dialogue pour une résolution effective du conflit et un retour à la paix.

Une série de rencontres avec les élus et cadres de la région a eu lieu afin de trouver des solutions.

Ces différentes rencontres ont connu un dénouement heureux grâce à l’expérience du ministre Kobena Adjoumani.

Le lendemain le président du Conseil régional a rendu visite aux réfugiés afin de leur apporter soutient et réconfort.

«Il ne faudrait plus que ce genre de situation se reproduisent sur cette terre qui nous appartient tous. Nous sommes tous frères et nous devons collaborer tous ensemble pour un mieux vivre. N’ayez crainte, nous serons à vos côtés et nous veillerons à votre sécurité ainsi qu’à votre retour chez vous pour reprendre vos activités habituelles, » a déclaré le Président.

Wassimagnon, Ferké

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment