06232017Headline:

Côte d’Ivoire: brouille au sommet de l’Etat entre Bruno Koné et Abdourahamane enfin dévoilée, voici les raisons profondes du clash

En toile de fond de la colère de Bruno Koné, le dossier portant sur la signature d’une convention entre La Poste et la société offshore luxembourgeoise FDK Financial Group pour la création d’une banque dénommée Banque d’Abidjan. FDK est le holding de la banque de Dakar au Sénégal.  «  Le ministre Bruno Koné n’a pas apprécié les réticences et les retards imputables à son collègue du budget dans cette affaire, qui apportera des ressources à La Poste de Côte d’Ivoire’’ a expliqué, une source proche de Bruno Koné.

Le ministre de la communication n’a pas hésité à exiger de son collègue la mise à disposition de toutes les ressources financières de La Poste, détenue à 100% par l’actionnaire unique l’Etat.  Abdourahamane Cissé voyait d’un mauvais œil ce partenariat capitaliste. Au nombre des griefs du ministre du budget, la signature de la convention par Isaac Gnamba Yao, le directeur général de La Poste, sans passer par le conseil d’administration comme le veut la procédure. Dans le montage du deal La Poste de Côte d’Ivoire – BDK, le ministre du budget estime le loyer fixé en dessous du prix du marché dans le quartier du Plateau, la banque d’Abidjan étant logée dans l’enceinte de la direction générale de La Poste, sise à la place de République au Plateau, en contrebas du palais présidentiel.

« Le dossier était très mal ficelé et puait l’amateurisme. Il y avait aussi de fortes suspicions de gouvernance, d’où la réticence du ministre du budget » confie sous l’anonymat un connaisseur du dossier.  D’arbitrage en arbitrage, la convention La Poste de Côte d’Ivoire-BDK a été adoptée en conseil des ministres le 13 avril 2017 et la brouille est désormais close. Dans la nouvelle société créée et dénommée La Banque d’Abidjan, La Poste détiendra 20% et BDK 80%.

Source:Politikafrique.info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment