05292017Headline:

Côte-d’Ivoire /Brouille entre le president Ouattara et Soro: Les révélations du chef dozo Togo Belco

Ciel orageux entre Ouattara et Soro: Les révélations du chef dozo Togo Belco sur les casses de la BCEAO de Bouaké confirme la brouille

Au-delà des apparences et malgré les quelques photos qui les montreront tout sourire, Guillaume Soro et Alassane Ouattara se livrent une guerre épique ces derniers temps.

C’est Ouattara qui a commencé cette guerre lorsqu’il a lancé l’idée de créer une vice-présidence pour se séparer de l’encombrant Soro. Depuis lors, les partisans de Ouattara avec à leur tête plusieurs pontes du RDR, ont publiquement dénier à Guillaume Soro un quelconque droit à prétendre porter l’étendard du RDR aux présidentielles de 2020. Soro a laissé le temps passer sans y répondre, pensant ainsi donner le temps à Ouattara de rappeler ses poulains à l’ordre. Ne voyant pas venir la réaction attendue de la Part de Ouattara, Soro a décidé de prendre le taureau par les cornes. Et il n’y est pas allé de main morte.

La riposte du camp Soro au camp des “profiteurs”

On l’a vu tenir des réunions publiques avec des chefs coutumiers pour pourfendre ceux qui disent qu’il est trop pressé en arguant qu’il est trop jeune. A ceux-là, Guillaume Soro a rappelé son rôle dans le changement de régime en Côte d’Ivoire. Et depuis, tous se sont mis en branle dans son camp pour défendre leur champion Soro. De manière voilée, tous se sont mis à combattre le plan de Ouattara en invectivant ses pions. Les sillons furent alors tracés par Kamaraté Souleymane dit Soul To, le directeur de protocole de Guillaume Soro qui a confirmé l’existence de deux camps dans la bataille de succession à Ouattara.

Soro trop pressé en arguant quil est trop jeune Ciel orageux entre Ouattara et Soro: Les révélations du chef dozo Togo Belco sur les casses de la BCEAO de Bouaké confirme la brouille

« Ce que vous devez savoir, c’est qu’aujourd’hui il y a deux camps. Le camp des profiteurs et le camp des lutteurs. Nous ne pouvons pas nous sacrifier pour poignarder le Président de la République», a révélé Kamaraté Souleymane.

Au supposé camp des “profiteurs”, Karim Ouattara, un proche de Guillaume Soro, a conseillé la retenu, car leur camp est prêt à les mettre à leur place si les coups bas continuaient contre Guillaume Soro.«Toute offense faite à SGK aujourd’hui n’aura pas de réplique par respect au PRADO. Sinon chacun de nous connaît sa place au “kaka-sport”. Là-bas, y a pas “hoba-hoba”. Le temps est un autre nom de Dieu», a prévenu Karim Ouattara.

L’utilisation du mercenaire Togo Belco dans la guerre de tranchées

Devant toutes ces menaces à peine voilées, il nous est revenu que le camps Ouattara a décidé de passer à la vitesse supérieure en faisant inculper des proches de Soro devant les tribunaux internationaux dont la CPI. Toute la cabale est déjà en place. Et la presse française en a déjà fait écho. Soro et son camp le savent. Ils ont donc organisé la riposte. C’est le sens dit-on des révélations faite par le chef dozo Togo Belco.

Pour ceux qui ne le savent pas, le chef dozo malien Togo Belco, est un fidèle ami de Koné Zakaria, un proche de Alassane Ouattara. C’est dire que Togo Belco est un témoin crédible qui pourrait faire mal au camp Ouattara. Togo Belco réside dans la commune d’Abobo à Abidjan, ce quartier où résident les ex-combattants du commando et les “microbes”. Sous le prétexte de réclamer à Ouattara un milliard pour lui et ses 300 ex-combattants comme effort de guerre et de pratiques mystiques occultistes, le chef dozo malien Togo Belco livre des secréts bien génants pour le régime Ouattara.

Dans une interview accordée au quotidien ivoirien “Le Quotidien”, Togo Belco confirme le rôle très influent de Guillaume Soro dans la rébellion venu du Nord de la Côte d’Ivoire. « Je suis Togo Belco (…) Dozo du Mali. Shérif Ousmane, Soro Guillaume,Youssouf Bakayoko m’ont contacté pour que je sois le responsable mystique de l’ex-rébellion (…)», a-t-il révélé. Pour ceux des adversaires de Guillaume Soro qui ont à cœur d’utiliser les casses de la BCEAO de Bouaké pour le traîner dans la “boue”, il faut savoir que le camp Soro tient à assumer son rôle dans cette affaire. Mais Soro ne veut pas l’assumer tout seul, en témoigne la suite de ses révélations faites par le chef dozo malien qui révèle l’implication des soldat français dans l’affaire.

«J’ai participé aux attaques de la Bceao. Voici comment nous avons partagé l’argent (…) Shérif Ousmane a réquisitionné 2 véhicules de marque Brinks remplis de billets de banque. Soro a eu droit à plusieurs véhicules. Les soldats français ont eu leur part. Nous avons été obligés de désintéresser les soldats des forces françaises qui nous pourchassaient. On leur a remis des sacs d’argent et ils sont retournés à leur base », a précisé Togo Belco.

Togo Belco  Ciel orageux entre Ouattara et Soro: Les révélations du chef dozo Togo Belco sur les casses de la BCEAO de Bouaké confirme la brouille

Togo Belco se dit prêt à aller témoigner devant la CPI, car soutient-il «il est temps de parler. Des gens qui n’ont rien fait vivent dans le luxe et les enfants qui ont combattu battent le pavé. Nous allons dire tout ce qui s’est passé pour que le monde entier connaisse la vérité. Pourquoi on traque les enfants quand ils réclament leur argent? Dites à Ouattara que je suis vivant contrairement à ce que font croire ses collaborateurs et j’attends mon argent, moi et mes éléments. Ouattara nous doit, nous n’allons plus nous taire »

Il se murmure également que le camp des “lutteurs” serait à la base de la divulgation de la lettre de Alassane Ouattara à la CPI autorisant la déportation du président Laurent Gbagbo à La Haye.

«Le temps est un autre nom de Dieu», avait prévenu Karim Ouattara.

Eburnienews

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment