03242017Headline:

Côte d’Ivoire: Brouteurs d’Abidjan-ce qu’ils font avec le sperme collecté

brouteurs-sperme

Il se passe des choses bien étranges dans la capitale économique ivoirienne. Un fait insolite alimente les discussions. Il s’agit d’une nouvelle pratique qu’utilisent des arnaqueurs communément appelés ”brouteurs” en vue d’arriver à leurs fins.

La rumeur se fait de plus en plus persistance sur le trafic développé désormais par les arnaqueurs ivoiriens en vue de mieux avoir leurs victimes. Après les organes humains et autres pratiques mystiques, les brouteurs ont trouvé une nouvelle astuce. Il s’agit pour eux de trouver du sperme pour faire marcher leur affaire.

Dans notre enquête, nous avons rencontré certains d’entre eux qui ont accepté de nous parler sous le couvert de l’anonymat. Ces derniers nous ont fait savoir, à notre question de savoir où ils trouvent ce liquide, qu’ils offrent de fortes sommes d’argent aux gérants d’hôtels, afin que ces derniers leur fournissent du sperme. Dans les faits, les tenanciers des établissements de passe doivent s’arranger pour récupérer les préservatifs utilisés ou oubliés par les clients.

D’autres utilisent une autre méthode. Celle qui consiste à convaincre des jeunes de certains quartiers défavorisés de la ville, afin que ceux-ci leurs donnent leur semence après masturbation, moyennant des sommes allant de 10000 à 15000frs Cfa. ”Ce sont les marabouts et féticheurs qui demandent cela pour que le travail soit efficace” nous confie une source.

Elle va plus loin pour nous expliquer qu’il est aujourd’hui dangereux d’utiliser des organes humains car de nombreux brouteurs ont été interpellés suite à cela. ”Comme ils ne peuvent plus faire des enlèvements pour offrir du sang humain ou des organes à leurs féticheurs, c’est le nouveau moyen qu’ils ont trouvé pour continuer leurs pratiques” ajoute-t-il. Ces arnaqueurs opèrent aussi avec la complicité de leurs copines. Selon notre informateur, ces derniers utilisent leurs copines qui ont pour mission de coucher avec certains hommes. Elles s’arrangent, après leurs ébats, pour récupérer le sperme et le remettre à leurs commanditaires.

Que deviennent les personnes dont le sperme est utilisé pour ce genre de pratiques. C’est la question que nous continuons de nous poser. Pour mémoire, nous savons que les brouteurs ont la réputation d’être des arnaqueurs qui ont eu l’habitude d’utiliser des pratiques mystiques pour obtenir gain de cause. Parmi eux, certains auraient vendu leur sommeil de nuit, ils ne peuvent donc dormir que dans la journée. À d’autres, il est interdit de se laver avec l’eau de robinet.

Les plus ambitieux vont jusqu’à boire ou à utiliser du sang humain pour devenir riches. Ceux qui sont trop pressés ont opté pour ‘’le choix des grains’’. Il leur ait permis de tout posséder pendant un certain nombre d’années. Ce nombre est définit par le quota de grain de maïs qu’aura picoré un coq. S’il en mange quatre, cela voudra dire que le ‘’brouteur’’ vivra dans l’opulence durant quatre ans, puis dans la cinquième année il perdra la vie brusquement.

En plus de toutes ces pratiques, c’est aujourd’hui le trafic de sperme qui a pris le dessus. Espérons que les autorités trouveront une solution à ce fléau qui continue de miner la jeunesse ivoirienne.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment