10192017Headline:

Côte-d’Ivoire /Bruno Koné aux grévistes «L’Etat a fait des efforts…nous avons besoin de paix et de sécurité»

La salle des fêtes de l’Aigf à Marcory Anoumabo ex-Atci a abrité lundi, la cérémonie de présentation des vœux des personnels du ministère de la Communication, de l’Economie numérique et de la poste au titulaire de ce département, Bruno Koné, par ailleurs porte-parole du gouvernement.
Après avoir fait le bilan de ses actions depuis 2011 et dégagé les perspectives pour 2017, Bruno Koné a lancé un appel aux meneurs de la grève dans le secteur public afin qu’ils fassent amende honorable aux regards des acquis. Il a estimé que l’Etat présidé par Alassane Ouattara a consenti d’énormes sacrifices pour conduire des réformes qui ont permis, selon lui de remettre l’Etat en scelle après la crise postélectorale. De 2011 à 2017, à titre indicatif, il fait savoir que le budget national est passé de 3 mille milliards de nos francs à 6 mille milliards en 2017. « Les revenus des fonctionnaires se sont accrus dans certains cas de 50 % », révèle-t-il ajoutant que ce sont 250 milliards de FCFA d’efforts supplémentaires qui ont été ainsi réalisés.

Puis d’argumenter que certains engagements de l’Etat pris, selon lui, en dehors de toute « orthodoxie budgétaire » avant l’arrivée d’Alassane Ouattara au pouvoir ont trouvé des réponses dans le cadre de la gouvernance actuelle. « L’Etat a consenti des efforts sans pareil pour réhabiliter des écoles, pour le rayonnement du pays. Le processus de réconciliation se poursuit et chaque jour est un pas en avant », martèle-t-il, reconnaissant que tout n’est pas pour autant parfait. C’est pourquoi, il a interpellé les grévistes de tout bord que « la Côte d’Ivoire a besoin de paix et de sécurité » pour faire avancer les choses.

Pour ce qui est de son bilan, il a indiqué que de 2011 à 2016 plusieurs chantiers ont été menés dont la construction des infrastructures de télécommunication (installation de la fibre optique pour 7 mille km), la réhabilitation de l’Esatic et la formation en cours des cadres et techniciens de travaux télécom…, le progrès dans le secteur de la téléphonie mobile avec aujourd’hui 25 millions d’abonnés et dix millions d’utilisateurs d’internet. Toutes choses qui, selon lui, constituent les bases d’une économie numérique forte.

Pour 2017, il a annoncé qu’il ferait en sorte que le secteur de la communication soit un élément de la solution et non une source de problèmes. Aussi a-t-il appelé les organes publics de la communication à jouer davantage leur rôle d’accompagnement de l’Etat et du rayonnement de la Côte d’Ivoire.

SD à Abidjan

autre presse

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment