10212017Headline:

CÔTE D’IVOIRE / BURKINA FASO : DU NOUVEAU DANS L’AFFAIRE SORO -BASSOLÉ, VOICI L’ANALYSE FAITE PAR L’EXPERT ALLEMAND….

 

L’affaire de l’écoute téléphonique entre Soro et Bassolé revient à la une de l’actualité. La raison, les conclusions de l’expert allemand mandaté par la justice militaire burkinabé pour analyser les données captées entre Côte d’Ivoire – Burkina Faso vient de tomber.

Une conversation téléphonique supposée du président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, M. Soro Guillaume et l’ancien ministre burkinabé Djibril Bassolé avait créé des tensions entre Abidjan et Ouaga. Les deux interlocuteurs planifiaient le renversement des autorités de la transition au Burkina Faso avec un plan d’assassinat de plusieurs politiciens de ce même pays.

Cette conversation n’avait jamais été assumée par les deux coaccusés, qui sont d’accord pour dire qu’ils n’ont jamais tenu certains propos de l’enregistrement. Il fallait authentifier les bandes-son pour situer le rôle de chacun dans le Coup d’État manqué dans ce pays et c’est ce qu’a fait la justice militaire. Celle-ci a confié l’authentification des conversations au cabinet de l’expert allemand Hermann Künzel, lequel vient de rendre ses conclusions, selon Jeune Afrique.

Selon ces conclusions, cette conversation ne comporte aucune trace de manipulation humaine. Elle est donc authentique. Cette conclusion du spécialiste allemand est cependant remise en cause par les avocats de Djibril Bassolé, présentement en prison dans son pays. Ces derniers dénoncent « une obscurité totale sur les conditions [de réalisation] et les auteurs.»

Ces conclusions attendues depuis la remise des bandes à l’expert allemand en septembre 2016 pourraient permettre à la justice burkinabée de condamner Djibril Bassolé. Reste à savoir si le mandat d’arrêt qui avait été lancé puis annulé contre Soro Guillaume va être remis au ou non au goût du jour.

AFRIQUE MEDIAS

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment