12102016Headline:

Côte-d’Ivoire -Ça chante presqu’à l’unisson au RHDP, mais les pro-Gbagbo se tabassent

 

pro gbagbo.se frappent

Présidentielle 2015, les choses se précisent pour Ouattara

La convention du candidat Alassane Ouattara pour le compte du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et pour la Paix (RHDP) aux élections présidentielles d’octobre 2015, s’est tenue, le samedi 25 avril 2015, au stade Félix Houphouet Boigny. Laquelle cérémonie a permis aux militants dudit rassemblement de communier avec leurs responsables. “Cérémonie d’investiture d’Alassane Ouattara, candidat du RHDP: Grandiose”, mentionne Fraternité Matin à sa Une. “La grand-messe des houphouetistes a eu lieu, samedi, au stade Félix Houphouet Boigny au Plateau. Devant plusieurs centaines de milliers de personnes, le Président Alassane Ouattara a été investi candidat des houphouetistes pour la présidentielle 2015. Il est donc le porte-étendard du PDCI-RDA, du RDR, de l’UDPCI, du MFA et de l’UPCI”, affirme le journal.

Dans la même perspective, Le Patriote titre à sa Une: “Convention d’investiture du candidat unique du RHDP à la présidentielle: Après ADO, c’est ADO”, et écrit: “Aux dizaines de milliers de militants présents à cette convention, Alassane Ouattara a réitéré sa détermination à continuer avec eux, tout en les exhortant à se mobiliser pour aller à la conquête d’un second mandat”. “Durant les cinq prochaine années, je me forcerai de répondre à vos attentes. Pour moi, c’est un devoir, une mission”, a promis le Président Ouattara, rapporte le journal.

Le Quotidien d’Abidjan estime, pour sa part que l’investiture de Ouattara a été un échec. “Investiture de Ouattara: Échec total au Félicia”, peut-on lire à sa Une. “Les organisateurs de la cérémonie d’investiture d’Alassane Ouattara en tant que candidat unique du RHDP avaient annoncé un rendez-vous historique. Finalement, la montagne a accouché d’une grosse souris”, écrit le Quotidioen. A en croire le journal, ce sont 2 milliards qui ont été dépensés pour rien. “Malgré, les gros moyens logistiques déployés, des cars et autres autobus réquisitionnés sont revenus de leur périple abidjanais vides. Obligeant ainsi Ouattara, son aîné Bédié et leurs invités à se produire devant des gradins clairsemé du stade Félix Houphouet Boigny. Deux milliards de Francs CFA du contribuable dépensés pour rien. On se rappelle que Laurent Gbagbo avait nettement fait mieux en 2010 au cours de son meeting de clôture dans le même stade Houphouet Boigny. Ce jour-là, le stade était plein à craquer”, précise le journal.

Pour LG Infos, c’est une mobilisation ratée. A sa Une, le journal titre: “Mobilisation ratée lors de l’investiture de Ouattara: L’ombre de Gbagbo plane sur le Félicia”. Il écrit: “Soit le produit Ouattara ne fait pas recette, ou le vendeur Bitogo est de compétence moindre. L’opération inondation du Plateau a fait flop! Tout comme la chaîne de bâches qui devrait partir de la Cathédrale Saint-Paul jusqu’à l’hôtel du District. On le voit, ne remplit pas le stade Félix Houphouet Boigny qui veut, mais plutôt qui peut. Et en la matière, le monde entier a encore en mémoire la date du 30 octobre 2010, la date où le Président Laurent Gbagbo a bourré ce même Félicia, à l’occasion de son meeting de clôture”, indique le journal.

Le Temps Fait savoir à sa Une: “Investiture de Ouattara au stade Houphouet-Boigny: Ne remplit pas le Félicia qui veut”. “Il n’est pas permis à tout le monde de jouer dans la cour des grands. Tout le RHDP réuni le samedi n’a pas pu faire le plein du stade Félix Houphouet Boigny, à l’investiture de Ouattara comme candidat du RHDP. Et pourtant le Président Gbagbo et son parti ont rempli ce stade. Tout le monde ne peut remplir le stade Félix Houphouet Boigny. Tout le monde ne peut être enfant du peuple”, a-t-il fait remarquer

Les pro-Gbagbo se frappent

Alors que Ouattara et le Rhdp font la fête presqu’à l’unisson, les pro-Gbagbo se battent. « Colère contre le camp Affi, samedi : un meeting mélangé, plusieurs blessés », écrit en manchette Soir Info. Il s’agit d’une rencontre que devait animer Agnès Monnet, secrétaire général du Front Populaire Ivoirien (FPI) version Affi, dans la ville de Divo. « 9 militants du FPI (6 pro-Affi et 3 pro-Sangaré) blessés au quartier Baba de Divo. Des chaises saccagés. Le meeting que devait animer la secrétaire général et porte-parole du FPI, camp Affi, annulé… L’ambiance n’était pas bonne », relate le quotidien.

Sur le même sujet, L’inter titre en co-Une : « meeting politique : pro-Affi et pro-Sangaré se tabassent ». Dans l’article, le journal livre que « la crise interne qui secoue le FPI de l’ex-président Laurent Gbagbo s’est déportée à Divo, le temps d’une conférence de la tendance. Selon lui, avant que la rencontre qui devait se tenir à 10h au centre culturel de ladite ville ait lieu, un groupe de manifestants supposés appartenir au camp Sangaré surgit, armé de cailloux et de bois, pour déloger violemment tous ceux qui se trouvaient sur les lieux….Remise à 14h, la conférence a été perturbée. Car, écrit le quotidien, « alors que les pro-Affi étaient là, les agresseurs reviennent brusquement à la charge, plus déterminés que jamais. Ils chargent, sans crier gare, leurs adversaires, cassant et et brisant tout sur leur passage. Plusieurs personnes ont été blessées, le centre culturel mis à sac… ».

Bien entendu, Notre Voie, journal du FPI mais acquis à la cause d’Affi N’guessan, barre à la Une: « Conférence régionale du FPI à Divo : les frondeurs paniquent et cassent ». Agnès Monnet s’est prononcé sur ce qui s’est passé: « C’est malheureux que par la manipulation et l’instrumentalisation, qu’on associe le nom du président Gbagbo, homme de paix, homme de dialogue, homme de négociation, un démocrate, l’homme des débats, l’auteur du slogan ”asseyons-nous et discutons, à la violence. cela me rend profondément triste… », rapporte le journal

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment