12162017Headline:

Côte d’Ivoire”-Ça ne va pas bien chez Soro Guillaume”

soro et hamed

Le moins qu’on puisse dire est que l’étau se resserre sur le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. On assiste à  un dépeuplement de ses obligés, ses collaborateurs les plus proches.

Affouchiata Bamba, avocate et porte-parole de la rébellion est passée du côté de son plus farouche adversaire-concurrent, Hamed Bakayoko. Outre cette ministre de la communication, un autre ministre, Moussa Dosso, autre fois gestionnaire-financier de la rébellion est devenu un pion essentiel du parti Rdr et d’Hamed Bakayoko.

Quand ils ne passent pas de l’autre côté, ils sont affaiblis comme c’est le cas du fidèle Alain Lobognon, le ministre des sports sacrifié après le scandale des primes destinés aux Eléphants footballeurs détournés. Et la récente violente sortie de Bamba Alex Souleymane, pour qui vient d’être sorti de l’oubli « L’Agora », un canard qu’il a eu à diriger il y a une quinzaine d’années, est une illustration de la volonté de frapper d’ostracisme, l’ancien rebelle pensionnaire aujourd’hui de l’hémicycle.

Si l’on y ajoute les récentes alertes d’arrestation de ses chefs de guerre et les menaces de la Cpi, de même que l’horizon 2020 politiquement fermé par l’entente du Rhdp favorable à alternance du Pdci, il reste à Soro Guillaume très peu de choix que la solution armée. Il ne lui reste que la force, l’unique choix, l’unique recours pour faire le poids.

 

MICHEL KIPRE

.ivoirepost

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment