11182017Headline:

Côte d’Ivoire: Cache d’armes, le président de l’ UDPCI, Mabri Toikeusse rompt le silence ses premiers mots

Côte d’Ivoire: Découverte d’une cache d’armes, Mabri souhaite l’aboutissement des enquêtes et annonce que l’UDPCI fait toujours du RHDP

Invité Afrique de la radio française RFI, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Albert Mabri Toikeusse, par ailleurs député à l’Assemblée nationale et président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) s’est prononcé sur la découverte, le 14 mai àBouaké  d’une cache d’armes au domicile du directeur du protocole de Guillaume Soro.

Alors que nombre de suspicions en tout genre pèsent sur l’affaire,Mabri Toikeusse  souhaite que les enquêtes en cours aboutissent et annonce qu’une commission d’enquête parlementaire n’est pas exclue.

«(…)On nous a dit qu’il y avait une enquête en cours. Mon souhait est que cette enquête aboutisse. C’est grave. Et parce que c’est grave, justement, il faut clarifier, situer les responsabilités. Nous sommes tous dans l’attente de savoir exactement ce qui s’est passé. J’ai vu que la commission de défense et de sécurité de l’Assemblée nationale en a fait la demande. Maintenant, le président de l’Assemblée nationale doit voir avec le chef d’Etat pour voir les modalités de mise en place d’une telle commission qui pourrait être un travail utile, » a expliqué le Président de l’UDPCI.

A la question de savoir si l’ancien ministre comme certains pensent que cette affaire peut créer une crise de confiance entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro,  Mabri Toikeusse est clair.

«Les deux se connaissent très bien, ils ont beaucoup travaillé ensemble, ils sont très proches l’un de l’autre. Je pense qu’il faut les laisser gérer ce dossier, » a précisé le Président de l’UDPCI.

Il affirme par ailleurs que son parti est toujours membre du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), mais qu’il s’est mis en marge des activités de la Coalition suspendues depuis belle lurette.

«Mais nous n’avons pas encore au niveau des instances du parti pris de décision de sortie du RHDP. Le moment venu, nous verrons si nous continuons à marcher ensemble, » a conclu Mabri Toikeusse.

Wassimagnon, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment