08222017Headline:

Côte d’Ivoire- Cache d’armes : Quand le Roi de Moossou parle de Soul To Soul/ce qu’il dit

Sa Majesté Kanga Assoumou, le roi des Abouré Hehê de Moossou (Grand-Bassam), ne croit pas à l’idée selon laquelle des armes ont été découvertes à Bouaké, au domicile de Kamaraté Souleymane Alias “Soul To Soul“, Chef de protocole du Président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, tel qu’indiqué dans les récents communiqués du Commissaire du gouvernement et du Procureur général de Bouaké.

Connu pour son amitié avec le Président de l’Assemblée Nationale, le 21e roi de Moossou a exprimé ses doutes dans cette affaire, ce mercredi 24 mai 2017, en marge de la célébration du 10e anniversaire de la création du Centre de Protection de la Petite Enfance (Cppe), à Moossou.

« J’espère que ça ne soit pas vrai. Sinon, ce n’est pas bon. Mais, je ne pense pas qu’il puisse faire ça. Je ne suis pas sûr qu’il a fait cela », a lancé le roi, à la question de savoir ce qu’il pensait de l’affaire de découverte d’armes.

« Je sais qu’il ne peut pas faire ça. Mais, bon, je n’y étais pas, il m’est donc difficile de trancher. Mais, si cette histoire était vrai, ce n‘est pas bon », a poursuivi sa Majesté Kanga Assoumou.

C’est lors de la dernière mutinerie qui a secoué le pays, du mercredi 12 au mardi 16 mai 2017, qu’un groupe de militaires a fait cette découverte, disent-ils, au domicile de l’homme de main de Guillaume Soro, à Bouaké.

Le roi de Moossou a saisi l’occasion qui lui était offerte pour lancer un appel « à ces militaires constamment en colère. Je ne sais pas ce qui leur arrive, mais, qu’ils arrêtent leurs agissements. Je leur demande d’arrêter d’effrayer la population. La place d’un militaire, ce n’est pas dans les rues, mais dans les casernes. Qu’ils y restent définitivement. Les Ivoiriens sont fatigués ».

Avec Jean-H Koffo

apr-news.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment