12132017Headline:

Côte d’Ivoire: Ce 9 Mai 2016, Simone Gbagbo en jugement à Abidjan, Gbagbo en jugement à la CPI

gbagbo et simone

L’ouverture solennelle de la cour d’assises ivoirienne a lieu ce lundi 9 mai. Une session durant laquelle plusieurs procès pour des crimes commis pendant la crise post-électorale doivent se tenir, dont celui de Simone Gbagbo. L’ancienne première dame sera cette fois-ci jugée pour crimes contre l’humanité. Ce nouveau procès doit débuter fin mai, selon ses avocats, et représente un défi pour la justice de Côte d’Ivoire.

Réclamé depuis longtemps par les victimes de la crise post-électorale et les associations des droits de l’homme, le procès de Simone Gbagbo est sans nul doute le plus attendu de cette nouvelle session d’assises. Les passions en dehors de la salle d’audience risquent d’être ravivées et de sérieux débats à l’intérieur sont annoncés.

Car déjà la défense de l’ancienne première dame ivoirienne dénonce une instruction bâclée : « Le dossier est vide, s’ils la condamnent, ce sera pour faire plaisir au président Alassane Ouattara, regrette ainsi Rodrigue Dadjé joint par RFI. Il n’y a pas de preuve », plaide-t-il.

L’année dernière, de nombreux manques avaient été relevés par les observateurs lors d’un premier procès considéré par tous comme insatisfaisant. Simone Gbagbo avait alors été condamnée à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Celui qui s’annonce sera ainsi un nouveau défi pour la justice ivoirienne. D’autant qu’elle sera scrutée par la Cour pénale internationale. Elle, qui en ce moment juge son mari Laurent Gbagbo, continue de réclamer le transfert à La Haye de l’ex-première dame.

Source : RFI

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment