05262017Headline:

Côte d’Ivoire /C’est chaud: après la rencontre avec Ouattara/Après Bouaké, la mutinerie gagne le camp Galieni du Plateau, Odienné et Man

Après le top départ de la contestation militaire donné dans la nuit à Bouaké, Abidjan est à son tour frappé par le mouvement déclenché après une déclaration de renonciation aux primes militaires promises en janvier dernier, émises jeudi soir depuis Abidjan par un collectif de soldats.

En effet, des tirs ont surgi du camp Galieni auPlateau aux alentours de 9HTU avant que des barrages militaires ne soient érigés sur les voies avoisinantes obligeant les voitures au demi-tour comme constaté sur place par KOACI.

Les militaires au constat vexés et ayant le sentiment d’avoir assisté à un vulgaire montage, expriment à leur tour leur colère.

Nous relevons qu’ils ne renoncent en rien à leurs primes promises. «Vous pensez sérieusement qu’on va être d’accord avec quelqu’un qui dit non à de l’argent qu’on a promis, vous rêvez ou quoi?, on ne sait pas ce qu’ils ont mijoté là bas entre eux mais nous on se sent pas du tout concernés par la déclaration, on veut notre argent» nous explique un soldat approché sur un des barrages.

Nous apprenons également que le mouvement de colère frappe les villes d’Odienné et de Man où des tirs surgissent et des militaires sortent.

Contrairement à Akouedo, le camp Galieni qui abrite l’Etat major des armées au centre d’Abidjan, avait été épargné des mutineries de janvier.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment