12062016Headline:

Côte d’Ivoire- C’est chaud: L’université Houphouët bloquée Les élèves et étudiants se soulèvent à Abidjan

greve etudiant

Ponction sur salaire/ Grève dans l’enseignement secondaire: Les élèves et étudiants se soulèvent à Abidjan

Des véhicules saccagés, des policiers blessés à Guiglo

Les établissements secondaires privés comme publics ont été sérieusement perturbés dans le District d’Abidjan, le lundi 27 avril 2015.

A Yopougon, le collège Anador où les élèves croyaient être à l’abri, ont été surpris par une horde d’élèves déjà dans les rues. Au son de sifflets suivis de menaces physiques, les manifestants ont réussi à déloger les trois mille élèves. Du coup, c’est une procession qui a été constatée avec la perturbation de la circulation dans une grande partie de Yopougon.

Ces élèves (une bonne partie) surexcités répondant au mot d’ordre de grève lancé par la Coordination des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Coee-ci) et la ligue estudiantine et scolaire (Liges), ont rejoint leurs camarades de Cocody aussi dans les rues. Objectif, marcher sur la Télévision ivoirienne afin de se faire entendre et donner un éclat particulier à leur action. Mais cette volonté n’ira pas loin car des forces de l’ordre, au parfum d’une telle manœuvre, ont formé un cordon de sécurité. Après négociation, les élèves ont abandonné leur projet.

Ce ne fut pas le cas à Guiglo (environ 400 km au nord ouest d’Abidjan) où un violent affrontement est intervenu entre élèves et policiers, selon des témoins et des sources sécuritaires. Bilan, plusieurs blessés dont deux policiers qui ont été rapidement pris en charge par le Chr de la ville. Tôt le matin, ces élèves ont érigé des barricades à l’entrée et à la sortie de la ville avant de s’en prendre à plusieurs véhicules qu’ils vont saccager.

Au niveau de l’enseignement supérieur, ce sont les étudiants pro Coee-ci et Liges qui ont occupé le campus de Cocody (université Félix Houphouët-Boigny, ndlr). « Nous protestons contre le vent de l’année blanche sur l’université et dénonçons la non reprise des épreuves physiques du Bepc », a martelé Ozoukou Aristide, président de la Coee-ci.

M’BRA Konan

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment