07142020Headline:

Côte d’Ivoire: « C’est Gbagbo notre candidat naturel, laissez les bruits des orpailleurs clandestins d’Affi », Lida Kouassi

« Qu’ils ouvrent les débats et qu’ils ouvrent les médias publics et on va croiser le fer avec eux » (Lida Kouassi) « On va comparer les chiffres avec la gouvernance de Laurent Gbagbo » (Lida Kouassi) au RHDP. Une cérémonie de présentation de vœux du nouvel an du Lôh Djiboua à l’ex-ministre de la défense, Moïse Lida Kouassi, par ailleurs vice-président du FPI a eu lieu le samedi 29 février 2020.

A l’occasion, il a évoqué l’incompétence du régime actuel. Il dénonce le système éducatif actuel. « Ceux d’en face en deux mandat, se sont montrés incapables de réconcilier les ivoiriens. Au contraire, en tirant les tabourets par ici, en divisant ici, ils ont approfondi les plaies. Ils n’ont pas su cicatriser les plaies et le pays est aujourd’hui dans une situation difficile. Nous, nous devons faire preuve de sagesse. Ce qu’on avait critiqué hier férocement au temps du PDCI, c’est ce qu’ils font aujourd’hui. C’est devenu leur spécialité. Des ministères qui se gèrent avec des dépenses qui ne sont pas ordonnancés dans le droit des finances. Ça créé des trous », a dénoncé Moïse Lida Kouassi.

LIDA KOUASSI AU RHDP
« Mais qu’ils ouvrent les débats et qu’ils ouvrent les médias publics et on va croiser le fer avec eux. Ils disent qu’ils ont fait l’émergence ; c’est ce qu’on voit là. On va leur dire à quoi ressemble leur émergence. Et on va comparer les chiffres avec la gouvernance de Laurent Gbagbo. Cette croissance qui plonge depuis 2012, et on nous la chante, ‘’croissance 9%’’. Aujourd’hui, elle est à 7%. Ça veut dire que chaque année on crée plus de pauvreté en Côte d’Ivoire. Comment imaginez-vous que nous soyons loin derrière le Burkina Faso ? C’est la catastrophe. Ne parlons même pas de notre système éducatif. Vous-mêmes vous savez, à commencer par elle-même. En haut du ministre, avec ses dictionnaires. Que voulez-vous que nos enfants deviennent ? », fait remarquer l’ex-ministre de la défense de Laurent Gbagbo.

« Si tu demandes un troisième mandat, quel est ton bilan ? Quelles sont tes réalisations ? C’est Gbagbo que nous attendons. Lui aussi, il est notre candidat naturel, il y en a pas d’autre, c’est lui. Au FPI, nous sommes tous des Gbagbo ou rien, des GOR ; il y a même des Gbagbo ou la mort, des GOM. Donc laissez les bruits des orpailleurs clandestins. Je ne vais pas faire de polémique cette fois. C’est Gbagbo ou rien, c’est lui que nous attendons », a-t-il conclu.

LIDA KOUASSI AU RHDP
Soulignons que depuis l’affaire où Lida accusait Affi N’Guessan d’être à l’origine de son emprisonnement, le dimanche 23 février 2020 à Dabou, la tension est quelque peu montée entre les deux personnalités. « (…) Il m’a fait jeter en prison. Même entre nous-mêmes, il a raconté à toute la Côte d’Ivoire que Juda, en réalité c’est Lida Kouassi. Que c’est lui, le traite, lui qui a trahi Gbagbo, c’est lui qui a tué Boga, il a volé 50 milliards, il était de mèche avec la rébellion. Il m’a traduit en jugement.», avait raconté Lida Kouassi.

La réponse de Ferdinand Lia Gnan, secrétaire national de la jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI), un pro-Affi ne s’était pas fait attendre. Le vendredi 21 février 2020, au cours d’une conférence de presse, il avait saisi l’occasion pour apporter une réponse à l’ancien ministre Moïse Lida Kouassi. « Je me dis que ce sont les ressentiments d’un individu qui pense que tous les autres camarades qui ne sont pas avec lui, sont la cause de son malheur », avait expliqué Ferdinand Lia.

« Le président Pascal Affi N’Guessan ne peut pas être la cause du malheur d’un camarade du parti. Demandez à Lida Kouassi parfois ce qui lui passe par la tête. Pour quelqu’un qui a dirigé l’Etat de Côte d’Ivoire en tant que ministre de la défense, quand on s’assoit devant une portion de populations pour raconter de telles inepties je m’interroge. Ce n’est pas Affi N’Guessan qui l’a extradé de Lomé où il était en Côte d’Ivoire ». Et de conclure qu’Affi N’Guessan ne peut pas mettre même une mouche en prison pour des raisons d’idées.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Related Articles