11192017Headline:

Côte d’Ivoire Charles Konan Banny dit ses vérités à Alassane Ouattara

Manif pour Banny3
L’ex-Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny, candidat à la présidentielle de 2015 contre l’actuel chef d’Etat Alassane Ouattara, dit vouloir « assumer » l’héritage de paix et de dialogue légué par le premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, estimant que « gouverner, ce n’est pas frustrer ».
« Notre pays doit retrouver toute sa gloire et sa dignité dans la continuité de l’héritage politique et social légué par Félix Houphouët-Boigny et ses illustres compagnons », a déclaré M. Banny, dans un message de vœux aux ivoiriens.

« Pour ma part, je veux assumer cet héritage de paix et de dialogue, et je le revendique de toutes mes forces », a-t-il poursuivi.

Selon M. Banny, « quand vous défendez les valeurs de paix, de justice, de liberté d’expression (…) vous ne devez pas avoir peur car gouverner, ce n’est pas frustrer, humilier, exclure ».

Mercredi, l’ex-gouverneur de la banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) avait déploré l’arrestation de deux de ses proches, Sylvain Oka et Arthur Aloco écroués depuis le 23 décembre à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) pour « enrichissement illicite ».

M. Banny souhaite que « l’esprit de paix (..) tel que pratiqué par le père fondateur de la Côte d’Ivoire, habite chaque citoyen afin que, plus jamais, les enfants de ce pays ne soient dressés les uns contre les autres ».

Pour lui, 2015, sera « une année décisive, au cours de laquelle les ivoiriens seront appelés à choisir ceux qui devront présider aux destinées de la Côte d’Ivoire », appelant au respect des valeurs de liberté, dialogue et des différences de toute nature.

Alerte Info

nouveaucourrier

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment