09172019Headline:

Côte d’Ivoire/ Climat socio-politique : les ivoiriens soufrent à cause de Bédié et Ouattara

L’Inspecteur général d’État, vice-président de Pdci-Renaissance (mouvement pro-Rhdp), Ahoua Ndoli Théophile, est en pleine redynamisation des structures de base. Il a installé les 55 secrétaires généraux de Pdci-Renaissance du département de M’Batto (région du Moronou), le dimanche 9 juin 2019, au foyer des jeunes du quartier Koko. A cette occasion, M. Ahoua N’doli, abordant la situation socio-politique, a déploré les écarts de langage qui, selon lui, mettent à mal la cohésion sociale. Il a prôné le vivre ensemble dans la diversité. « Je vous demande de tolérer ceux qui vous insultent, vous calomnient. Quand on se réclame du Pdci-Rda du président Houphouët, on doit être des hommes de paix comme nous l’a enseigné notre père fondateur », a dit l’inspecteur général d’État. Il a souligné que le Pdci-Renaissance est un mouvement favorable à la paix, créé pour « rapprocher » les deux présidents Henri Konan Bédié (Pdci-Rda) et Alassane Ouattara (Rhdp). « Chaque fois qu’ils se sont divisés, c’est le pays et ses habitants qui en ont souffert », a constaté Ahoua N’doli Théophile. Les deux chefs de parti, en alliance depuis plus de dix ans, se sont éloignés l’un de l’autre au point d’être des adversaires politiques. Avec Pdci-Renaissance, Ahoua N’doli et de nombreux autres cadres du parti septuagénaire forment le vœu de réconcilier les deux responsables politiques.

S’appesantissant sur le travail de terrain de Pdci-Renaissance, l’inspecteur général d’État a expliqué que le mouvement ratisse pour le Rhdp. Selon Ahoua N’doli Théophile, les élections de 2020 constitueront un tournant important pour la coalition des houphouëtistes muée en parti politique. Aussi, le responsable régional a-t-il exhorté les responsables de base et les militants à un travail méticuleux en allant à la conquête des électeurs. « Maintenez haut la flamme de Pdci-Renaissance en nous faisant adhérer encore 15 000 militants et sympathisants pour que nous triomphions aux élections à venir », a sensibilisé Ahoua N’doli Théophile. Non sans féliciter le personnel politique du département de M’Batto pour l’animation du mouvement.

Désormais, le Pdci-Renaissance est installé dans les sous-préfectures de Tiémélékro, Anoumaba, Assahara et M’Batto, selon le président du comité d’organisation, Amédée Koffi Kan. Le mouvement compte 55 sections avec des secrétaires généraux de section élus pour 2.750 membres statutaires. M. Koffi Kan a ajouté que dans chaque section, des présidents Jpdci et Ufpdci ont été élus.

Les secrétaires généraux d’Anoumaba et de Tiémélékro, à travers le coordonnateur Assandé Yao Bernard, ont promis de relever le défi de la mobilisation dans le département de M’Batto.

Lire sur linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment