07192024Headline:

Côte d’Ivoire : comment KKB a su parler au cœur de Ouattara pour avoir ce poste de ministre de la réconciliation nationale

C’est pas un hasard la nomination de Monsieur Kouadio Konan Bertin comme ministre de la Réconciliation Nationale .

En Côte d’Ivoire, au lendemain de l’investiture du Président de la République, le candidat malheureux de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier a été nommé mardi par  Alassane Ouattara, vainqueur de cette élection avec plus de 94.27 %  des voix . 

Kouadio Konan Bertin,  comme si, conscient de son échec face à des candidats fortement redoutables osait tout de même à  baser ses messages de campagnes électorales  sur la réconciliation et la paix entre fils de Côte d’Ivoire.

Le 3  novembre 2020, après avoir été vaincu face à Ouattara, au cours de son point de presse à l’Hôtel Belle Côte Abidjan, il a réitéré cette violenté de voir son pays renouer avec les valeurs qui fondent  la paix et la réconciliation nationale.

“Mes amis,

Je vous demande à vous tous et au-delà de vous, à tous ceux qui du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, refusent la guerre civile, de devenir les soldats ivoiriens de la paix. Il n’y a pas de plus beau destin individuel et collectif que de servir la paix pour servir notre pays.Pour le dialogue, pour la réconciliation, pour la paix, nous devons mettre de côté nos désaccords, nos égos et nos blessures. Pour ma part, c’est ce que je ferai sans hésitation ni retenue.Notre pays est à la croisée des chemins. Je souhaite que soit organisée dans les meilleurs délais une conférence nationale de réconciliation nationale. Elle devra associer toutes les forces politiques du pays, les anciennes comme les nouvelles. Toutes les forces vives, sociales, religieuses et culturelles.C’est selon moi le seul moyen pour conjurer la perspective de voir deux Cote d’Ivoire s’affronter dans un cruel face à face.” A-t-il déclaré.

Ce message  a su toucher le cœur du Président Alassane qui a trouvé juste et sur préposition de son Premier  ministre, Hamed Bakayoko  de créer un ministère en charge de la réconciliation nationale  dont il, ( KKB)  sera le patron .

Kouadio Konan Bertin, 52 ans, est un politique comme tout autre, qui a le droit le plus absolu d’être acteur du développement de son pays.

Sapel MONE, AbidjanTV.Net

What Next?

Recent Articles