01252022Headline:

Côte d’Ivoire : Communique de presse du mouvement deux millions de filles pour Gbagbo relatif à l’affaire Yves de M’Bella

L’équipe de production de l’émission dénommée “La télé d’ici vacances” et le présentateur Yves de M’Bella ont franchi le rubicon lors du numéro de ce lundi 30 août 2021. En effet, l’équipe de production en voulant dénoncer les pratiques éhontées de viol sur la gent féminine, a invité un ancien violeur, sur le plateau, pour une mise en scène de cas de viol à une heure de grande écoute.
Une démonstration théâtralisée du processus du viol qui frise la faute morale et déontologique car faut-il le remarquer, cette émission est suivie à la fois par des femmes potentiellement victimes, des enfants et des violeurs ou futurs violeurs convaincus à la recherche de nouvelles techniques pour se perfectionner. En sus, certaines questions de l’animateur à son invité, dont nous ne ferons pas le relais n’ont pas manqué de heurter la sensibilité des téléspectateurs, de l’opinion publique.
L’équipe de production de l’émission a vite compris l’ampleur de son erreur en retirant purement et simplement l’élément vidéo sur sa page officielle facebook. Mais le mal est déjà fait. Cet élément a déjà été copié et partagé sans modération sur les réseaux sociaux.
Ainsi, au regard de la gravité de la situation, le mouvement deux millions de filles pour Gbagbo s’insurge contre toute forme de propagande et acte de violence sexuelle tout en condamnant avec la dernière énergie cette propagande du viol qui n’est rien d’autre que narguer les victimes qui portent encore les séquelles de ces agissements inhumains.
Le mouvement Deux millions de filles pour Gbagbo, choqué, ahuri, outré, scandalisé, par cet acte malsain exige une sanction de la Haute Autorité de la Communication et de l’Audiovisuel contre NCI, ainsi que la suspension de l’animateur et des membres de son équipe présents sur le plateau lors de la diffusion de l’émission incriminée.
Le mouvement Deux millions de filles pour Gbagbo demande à l’état de Côte d’Ivoire à s’impliquer avec rigueur dans la lutte contre le viol et appelle les associations de défense de droits des femmes et de l’homme à faire un contre cette insulte à la gent féminine afin que cela ne se répète plus sous nous cieux.
Fait à Abidjan le 31 Août pour Florentine Fahe présidente du mouvement deux millions de filles pour Gbagbo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles