01242022Headline:

Côte d’Ivoire : Communique du procureur de la république d’Abidjan

 Le Procureur Richard Adou s’insurge contre les allégations du bâtonnier de l’ordre des avocats . Ci-dessous le communiqué.

Dans un communiqué non daté, le bâtonnier de l’ordre des Avocats de Côte d’Ivoire, prenant prétexte du décès du nommé Hamed Konaté au sein d’un commissariat de Police, où il a été conduit après une accusation de vol portée à son encontre, et sans attendre les conclusions de l’enquête diligentée suite à ce drame, se laisse aller à certaines allégations, mêlant généralisation abusive et amalgames tendancieux, dont l’unique objectif est de décrédibiliser la police judiciaire et ses animateurs, et de jeter l’anathème sur ceux-ci.

En effet, sur la base des faits à lui rapportés, le bâtonnier de l’ordre des Avocats de Côte d’Ivoire généralise insidieusement les circonstances du décès à tous les lieux de détention, passés par ses soins pour des zones de non droit, où tout est permis aux forces de l’ordre.

Bien plus, par la récupération de ce malheureux cas et un amalgame dont les motivations sont à rechercher au-delà de l’avocat, il a entendu dénoncer l’inertie des autorités de poursuite devant les détournements de deniers publics relayés par la presse et l’impunité dont jouiraient leurs auteurs.

Le Procureur de la République s’étonne de telles allégations et voudrait inviter les uns et les autres à plus de sérénité, de responsabilité et de mesure dans le traitement de l’information.

Il tient à indiquer que même si les premiers éléments de l’enquête laissent apparaitre que des manquements graves sont à déplorer concernant le cas du jeune Hamed Konaté, cela ne saurait offrir le prétexte pour jeter l’anathème sur les animateurs de la police judiciaire, qui effectuent pour la plupart un travail remarquable, et insinuer que la vie humaine n’est plus sacrée dans notre pays.

Par ailleurs, pour ce qui est de l’impunité alléguée devant les cas de détournements de deniers publics, il s’étonne que pour le bâtonnier de l’ordre des Avocats, les procédures en cours aient moins d’intérêt dans la manifestation de la vérité que les bruits de la presse, qui valent à ses yeux preuves de culpabilité.

En tout état de cause, s’agissant du cas du jeune Hamed Konaté, le Procureur de la République tient à indiquer qu’en sa qualité de garant du respect effectif des droits fondamentaux des personnes au cours des enquêtes, il a immédiatement saisi la Direction de la Police criminelle à l’effet d’élucider la cause et les circonstances de la mort de ce dernier et de situer la responsabilité pénale de toutes les personnes impliquées.

Cette enquête suit toujours son cours indépendamment des mesures disciplinaires déjà prises à l’encontre des mis en cause par le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité. Le Procureur de la République invite en conséquence les uns et les autres à attendre les conclusions de cette enquête plutôt que de s’adonner à de vaines polémiques.

Fait à Abidjan, le 23 décembre 2021

Le Procureur de la République d’Abidjan

ADOU RICHARD CHRISTOPHE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles