12112016Headline:

Côte d’Ivoire-Corruption /Concours d’entrée à l’Ecole Nationale de Police: Des «inaptes» sauvés par un coup de fil

hamed bak

Côte d’Ivoire-Concours d’entrée à l’Ecole Nationale de Police: Des «inaptes» sauvés par un coup de fil
En dépit des mises en garde de la tutelle (le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité intérieure), le dernier concours d’entrée à l’Ecole Nationale de Police croule sous les accusations de favoritisme et de corruption. «L’Eléphant» a tenté de comprendre pourquoi.

Le «saut mouton» expliqué aux non-initiés …!

L’entrée à l’Ecole Nationale de Police se fait par voie de concours. L’ouverture annoncée; la date des épreuves écrites est aussi annoncée sur les médias nationaux. «Il est ouvert, au titre de l’année 2016, trois (03) concours directs d’accès aux corps des personnels de la Police Nationale: Un concours direct de recrutement d’élèves Commissaires; Un concours direct de recrutement d’élèves Officiers; Un concours direct de recrutement d’élèves Sous-officiers», stipule le communiqué qui a annoncé l’ouverture du concours, en février 2016. Cependant, avant la phase des épreuves écrites, le candidat, après s’être inscrit par le retrait de la pochette d’inscription, passe ensuite la visite médicale. Après, viennent les épreuves physiques et sportives dénommées «Sport» dans le jargon des flics. Une fois cette étape franchie, un numéro de composition est attribué à chaque candidat par le biais du bureau concours qui supervise et cordonne tout le concours. Voici la procédure normale. Mais ce qui paraît curieux en cette année, pendant laquelle le pachyderme a pris le temps de suivre les étapes, c’est que certains candidats ayant échoué à la visite médicale, c’est-à-dire recalés pour des questions de santé, se retrouvent sur la liste des candidats devant composer pour la session de 2016 qui s’est déroulée du 1er au 2 Octobre 2016 dans le district d’Abidjan selon la programmation suivante: «Les candidats dont le numéro est compris entre 16-SOP-00001 à 16-SOP-03600 inclus composeront à l’Ecole régionale de Treichville, ceux compris entre 16- SOP-03601 et 16-SOP-06100 inclus au Lycée moderne de Treichville. Quant aux candidats dont les numéros vont de 16-SOP-06101 et 16-SOP-07600 inclus, ils affronteront les compositions au Collège moderne de l’Autoroute Treichville, tandis que ceux qui sont compris entre 16-SOP-07601 à 16-SOP-10100 inclus seront au Lycée classique d’Abidjan-Cocody». Et ce, grâce au système du ʺSaut moutonʺ; un procédé qui consiste à remettre dans le circuit de composition, un candidat recalé à la visite médicale, et donc inapte à l’épreuve sportive; mais solidement assis dans une salle de composition avec un numéro de composition en bonne et due forme. Moyennant une somme de 150 000 FCFA exigée par les «chargés d’affaires», eux-mêmes policiers en fonction, dont deux, bien connus de certains candidats, répondes aux initiales «K» et «A». Qui cela peut bien être?

Le cas pratique du concours 2016…

«L’Eléphant» qui a décidé de pister un peu les choses cette année a pris le soin de consulter les listes affichées au fur et à mesure de l’évolution du concours. Grande fut sa surprise de voir que des noms de son échantillonnage ayant été recalés à la visite médicale se retrouvent dans des salles de composition avec des numéros de composition bien établis. D. K et M.M font partie de cet échantillon recalé à la visite médicale, mais qui ont tout de même composé. De même que cet élément bénéficiant du numéro de composition « X6-XOP-9X6X ». Les noms et le numéro de composition cités à titre d’illustration sont sur la liste des recalés à la visite médicale ou au sport, mais qui ont pris miraculeusement part aux épreuves écrites, précisément au lycée classique d’Abidjan-Cocody, les 1er et 2 Octobre 2016. La liste sur laquelle figurent les noms suscités n’avait pas encore été affichée jusqu’au vendredi soir, veille de la composition. Mais comme ils sont malins les acteurs du système «Saut mouton», ils ont une trouvaille digne des services secrets du Mossad. C’est qu’un certain A.N.G, élève officier, anciennement au bureau concours et actuellement en formation d’officier de Police à l’ENP, qui serait le bras séculier de l’un des responsables du bureau concours, aurait la lourde tâche d’appeler les candidats qui devraient effectuer le «saut mouton», pour leur communiquer leurs numéros de composition. Malin!

Les appels sortants du numéro de ce fonctionnaire de police, élève officier, le vendredi 30 Septembre 2016, sont édifiants sur ce coup. Des investigations de l’infernal quadrupède, ce sont plus de 400 personnes recalées à la visite médicale.

Quand on sait que chaque «sauvé» doit payer 150 mille FCFA pour se retrouver à composer dans une salle, on a une idée de la petite fortune que de petits malins se font sur le dos de la tutelle. Le ministre va finir par se fâcher…

ALI TOURE, in L’Eléphant déchainé n°489

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment