06252018Headline:

Côte d’Ivoire: Crise au Fpi, après les révélations de Katinan Koné/Le camp Affi reagit,ce qu’il dit..

Le Président Laurent Gbagbo est prêt à pardonner à tout le monde, il n’est pas contre l’unité du  FPI mais que cela se fasse sans condition autour d’Aboudramane Sangaré, qu’il connait depuis 46 ans et qui ne l’a jamais trahi», tels sont les propos tenus samedi dernier à Paris par Justin Katinan Koné après avoir rendu visite au détenu à la Cour Pénale Internationale (Cpi).

La réaction du camp Pascal Affi N’Guessan ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué dont KOACI s’est procuré copie, il se félicite de l’engagement de Laurent  Gbagbo en faveur de l’unité du parti, ce que certains camarades tenteraient de nier depuis des mois.

« Nous savons que le président Gbagbo, depuis qu’il a envoyé un émissaire au Président du FPI, le camarade Affi N’Guessan lui demandant de sursoir temporairement à l’organisation du congrès du parti initialement prévu pour se tenir en août dernier, travaille activement à cette unité. La direction du  FPI lui fait confiance. En attendant le retour imminent de son émissaire pour mener à bon terme ce chantier de l’unité du parti, pour sa part, la direction du  FPI continue de solliciter l’assistance de certaines autorités morales en Côte d’Ivoire afin qu’elles l’accompagnent dans cette quête d’unité », indique la secrétaire du  FPI branche Affi, Agnès Monnet, avant d’exhorter.

« Dans cette attente, la direction du  FPI exhorte les uns et les autres à plus de responsabilité dans leur propos et commentaires personnels afin de ne pas entraver la marche du parti vers l’unité et de ne pas porter préjudice à la libération du Pdt Gbagbo. »

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment